Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 10 décembre 2006

M. Pagis : "Très positif pour le groupe"

La victoire marseillaise contre Monaco, son but, celui de Mamadou Niang, la rentrée de Djibril Cissé… Autant d’éléments que Mickaël Pagis juge «bons pour la suite».

C’est mission accomplie pour l’OM. La défaite contre Monaco était interdite et l'OM s’est imposé…
C’était un match à ne pas louper. La victoire de samedi arrive dans une période où on est un peu mieux même s’il y a eu cette défaite à Sochaux où, je pense, on méritait mieux. Il faut toujours en faire plus pour que cela paye, à un moment donné. On demande aux attaquants de marquer, Mamadou Niang a marqué, moi aussi,  c’est bon pour la suite. C’est en gardant cet état d’esprit que l’on continuera de gagner des rencontres.

Vous sembliez très en forme avec notamment une bicyclette qui aurait pu faire mouche…
Il y a eu beaucoup de ballons devant le but, cela laisse donc plus d’opportunités de pouvoir marquer. Les centres sont venus de la droite, de la gauche, il y a également eu des ballons en profondeur. C’est en jouant de cette manière que l’on peut espérer faire des matches pleins et emporter des victoires.

Cette multitude de centres, était-ce une consigne de l’entraîneur de plus passer par les ailes ?
Oui, on ne cesse de demander plus d’appui. C’est tout un groupe qui va vers l’avant. Cela nous offre plus d’opportunités. Quand en plus, les centres sont bons, si l’appel et la finition le sont aussi, cela donne ce qui s’est passé samedi.

Quelles étaient les autres consignes ?
On avait décidé dans un premier temps d’aller les chercher, de ne pas les laisser respirer dès le coup d’envoi. Pendant 15-20 minutes, on les a harcelés. On a récupéré les ballons assez haut et cela nous a permis de faire moins d’efforts pour nous retrouver devant le but. Ensuite, on a accusé le coup car cela demande beaucoup d’efforts de pressing mais on a su gérer cette première période. Après on a joué à trois attaquants, j’avais une position plus repliée. On a bien utilisé les espaces pour faire la différence.
L’entame de match a mis Monaco en difficulté, cela a donné le tempo de la rencontre. Monaco revenait bien après un début de championnat difficile mais on était prévenu.

Après l’égalisation, c’est l’équipe toute entière qui a travaillé pour marquer le second but…
Ce n’est jamais plaisant de subir une égalisation mais on avait les armes pour marquer à nouveau.

Quel regard portez-vous sur la rentrée de Djibril Cissé ?
Il est entré en jeu avec beaucoup d’enthousiasme et de détermination. Cela a poussé pour jouer davantage vers l’avant. Il est à l’origine du but de Mamadou Niang, c’est bon pour lui. Cela lui permet de progresser. C’est aussi très positif pour le groupe.

Sa rentrée a-t-elle modifié le positionnement ?
On s’adapte. Djibril Cissé est beaucoup plus apte à faire des appels en profondeur que moi. C’est son jeu. J’aime également tourner autour d’un joueur qui multiplie les appels.

Après le but de samedi, vous vous retrouvez à la seconde place du classement des buteurs. Qu’est-ce que cela représente sur un plan personnel ?
Cela fait plaisir. On me demande de marquer des buts même si je ne me suis jamais considéré comme un réel buteur, cela me met en confiance. J’ai encore envie de marquer surtout car c’est utile pour l’équipe. Que je sois meilleur buteur ou deuxième meilleur buteur, ce n’est actuellement pas le plus important.

22:03 | Lien permanent | Tags : om

F. Ribéry : Retour le 31/12 selon A. Emon

L’entraîneur marseillais a donné, dimanche matin après le décrassage, des nouvelles de Franck Ribéry qui soigne actuellement  un début de pubalgie au Centre Européen de Rééducation du Sportif à Capbreton. «Il a presque six heures de soins par jour avec de la piscine, précise Albert Emon, il a repris la course, cela suit son cours. Il reviendra à la fin du mois, pour la reprise programmée le 31 décembre au matin».

13:10 | Lien permanent | Tags : om

Réactions d'après match


Samir Nasri, forfait face à Monaco, est revenu sur la prestation de ses coéquipiers. Il estime que Monaco pendant 25 minutes n'a pas dépassé le centre en première période, "il faut continuer dans cette voie-là" explique le jeune milieu de terrain olympien. "On avait une réelle envie de bien faire et surtout de nous racheter après la contre-performance à Sochaux". L'OM réalise en effet une belle opération sur le plan comptable comme le souligne Nasri qui va mieux après son angine : "La santé va mieux, le mollet aussi, donc j'espère reprendre l'entraînement en début de semaine."

Albert Emon estime que son équipe été très conquérante et disciplinée. "On a mis de l'aggréssivité dans le bon sens du terme en récupérant les ballons assez haut." Le but de Pagis a récompensé les efforts marseillais : "mener 1-0 à la mi-temps était mérité" indique Emon. En seconde période, l'OM a aussi fait "une mi-temps de qualité". Même s'il est dommage de prendre un but sur une erreur défensive, Emon a apprécié la révolte qui a suivi. "Avec cet état d'esprit, l'OM est très difficile à battre". Concernant Cissé, le coach olympien explique que l'attaquant marseillais a trouvé ses marques. "Il est bien dans son corps et physiquement il a très bien travaillé. Djibril est là et bien là !"
 Pape Diouf estime que le résultat est satisfaisant : "Dans ce championnat il est bon de ne pas se laisser décrocher et de faire ce genre de résultat dans les moments cruciaux." A 5 points de Lens, l'OM n'est pas très loin des places d'honneur juge Diouf. "On a eu un peu de doute sur le but de Monaco. Nous avons su reprendre le dessus. Je me réjouie que ce soit Djibril Cissé qui ait donné ce but décisif." Pour le président, l'OM a fait preuve d'une haine de la défaite, un peu comme Lyon.

Habib Beye, l'OM a fait un match plein. "Il faut continuer dans cette voie" estime Beye. "On avait envie de mettre beaucoup de pression sur l'adversaire d'entrée de jeu." Gagner les duels était une des consignes principales d'Albert Emon. Pour le Sénégalais ces trois points sont capitaux : "Il faut réussir un bon sprint jusqu'à la trêve car après il faudra être là pour le sprint final." Blessé il y a quelques temps, cela va mieux pour le capitaine de l'OM. Cela lui permet de mieux travailler à l'image de sa prestation très réussie.

09:20 | Lien permanent | Tags : om

OM 2-1 Monaco : L'OM se relance

L'OM s'est imposé face à l'AS Monaco ce samedi grâce à Pagis (37e) et à Niang (75e) sur une passe de Djibril Cissé ! Grâce à ce succès, les Olympiens recollent au classement.

OM 2-1 MONACO

1-0 : Pagis (38e)
1-1 : Di Vaio (58e)
2-1 : Niang (77e)

Bien rentrer dans son match possède toutes les vertus. Et l’OM l’a parfaitement réalisé ce samedi contre l’AS Monaco. Tout d’abord, l’entame généreuse des Marseillais a permis d’étouffer son vis-à-vis et de le faire douter, lui qui se remettait à peine d’un début de saison douloureux. Ensuite, ce bon départ a permis de jeter un mouchoir sur les doutes qui habitaient l’OM ces derniers temps tout d’abord grâce à son meilleur buteur Mickaël Pagis d’une tête croisée dont il a le secret en fin de première période (38e). Enfin et surtout, les Olympiens ont su user de cette confiance retrouvée après l’égalisation heureuse des monégasques et cela grâce à un duo prometteur. Celui composé de Djibril Cissé, passeur de la tête et efficace d’entrée, et de Mamadou Niang, deuxième buteur du soir (77e). Un réalisme des attaquants qui arrivait au bon moment car la seconde période fut bien plus éprouvante que prévue.

Et ce bon début de match marseillais, il était illustré très vite par la bonne tête deCana de peu à côté (9e). Plus loin, une frappe contrée de Taiwo atterrissait dans les pieds de Pagis qui marquait… mais le juge de touche refusait injustement le but (21e). Avec cette injustice encore dans les têtes, les deux mêmes acteurs allaient permettre à l’OM d’ouvrir la marque. Le centre au cordeau du Nigérian trouvait la tête de l’ex-strasbourgeois qui croisait au mieux (1-0, 37e). Durant cette première période, Monaco avait jusque là fait le dos rond ne se montrant dangereux que par Plasil (26e) et par Touré mais Lorik Cana venait récupérer le ballon dans les pieds de l’Ivoirien d’un tacle superbe en pleine surface (45e).
Secoués par leur début difficile, les Monégasques revenaient en deuxième période avec d’autres arguments et les entrées en jeu de Koller et Di Vaio. Un remaniement efficace puisque Monaco retrouvait de l’allant avec une situation aérienne difficile pour Carrasso devant Koller dès la 55e minute. Après le tchéque, c’était au tour de l’Italien Di Vaio de s’illustrer en profitant d’une mésentente de la défense de l’OM pour marquer seul sur le côté droit (58e, 1-1). Mais après s’être rassuré par son bon début de match, l’OM allait trouver un nouveau motif d’espoir dans l’entrée en jeu tant attendue de Djibril Cissé à l’heure de jeu. Un peu plus d’un quart d’heure plus tard, la nouvelle pointe olympienne, portée par son public, faisait preuve d’un beau rendement. C’était lui qui offrait de la tête le but de la victoire à Mamadou Niang qui ne se faisait pas prier pour tromper Roma du plat du pied (77e, 2-1).

Quelques alertes dans la surface marseillaise pimentaient encore la fin de partie mais le bloc tenait bon. L’OM s’est donc reforgé un moral en gagnant et en marquant des buts, il a retrouvé un Djibril Cissé déjà décisif et il remonte à la 5e place (avant le match de St-Etienne à Lille dimanche), autant de motif de satisfaction pour préparer au mieux le déplacement à Nancy samedi prochain.


00:09 | Lien permanent | Tags : om

vendredi, 08 décembre 2006

Pr. F. Farizon : "Nous sommes satisfaits"

Le professeur Frédéric Farizon qui a opéré Djibril Cissé en juin dernier a donné le feu vert au joueur pour un retour à la compétition. Il nous livre ses impressions.

 

Professeur, comment s’est passé l’examen de Djibril Cissé ce jeudi ?
Je peux dire que nous sommes satisfaits puisque les examens sont favorables et permettent à Djibril de revenir à un niveau de compétition à partir de cette semaine.

Le délai fixé au départ a-t-il été respecté ?
Oui, nous avions fixé un délai de cinq mois environ pour une reprise de l’entraînement et il a fallu ensuite retrouver le niveau pour reprendre la compétition.

Dans quel état mental et physique se trouve Djibril aujourd’hui ?
Je crois qu’il est excellent à la fois sur la plan mental car il a très envie de reprendre sa place dans l’équipe et au niveau physique car tout s’est passé dans de parfaites conditions aussi bien dans la convalescence que dans la reprise progressive du niveau.

La rencontre d’aujourd’hui est donc la fin d’un long processus…

Oui, bien sûr. Le temps de consolidation est important surtout chez un sportif de haut niveau car il faut obtenir une qualité de solidité suffisante pour envisager des matches de haut niveau. C’était donc un long processus mais qui est tout à fait physiologique.

Le contact avec Djibril a été permanent pendant sa convalescence ?

Tout à fait. La convalescence s’est passée de façon très suivie notamment grâce au suivi de haut niveau du docteur Fichez à Saint-Raphaël puis avec le staff médical de l’OM bien entendu. 

07:35 | Lien permanent | Tags : om