Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 17 décembre 2006

P. Diouf évoque le mercato d’hiver

Le Président Olympien a commencé à évoquer le mercato d’hiver qui débute prochainement ce dimanche en conférence de presse. "Tout sera fonction des joueurs qui nous quitteront ou pas" dit-il


«On renoncerait vraiment à nos attributions si, durant la saison, on ne réfléchissait pas à toutes nos échéances. On est en train d’y réfléchir avec les fonctions qui sont les nôtres. Mais il n’est pas dit parce que le mercato pointe le bout du nez que des décisions sont arrêtés et que des profils sont dessinés. Cela part d’une réflexion collective et globale et d’une occasion réelle de pouvoir améliorer ce qui existe. Mais, comme je l’ai déjà dit, nous n’avons pas de plan mercato ce qui est différent de ce que j’ai pu lire à savoir que nous n’avons pas de plan pour le mercato. C'est-à-dire que rien n’est dessiné même si notre attention reste vive et que la réflexion reste intense. Il ne faut jamais exclure que certains joueurs soient amenés à aller ailleurs par manque de temps de jeu. Tout sera fonction des joueurs qui nous quitteront ou pas. On va essayer de faire preuve de cohérence et d’efficacité.» a-t-il déclaré.

20:30 | Lien permanent | Tags : om

Diouf : "aucune décision de prise"

Dès ce samedi soir, Pape Diouf était désemparé. Dans La Provence des Sports de ce dimanche, il avoue ne pas être "en colère mais profondément déçu." Du coup, à l’approche du mercato, le discours du président de l’Olympique de Marseille a changé. 

Il a ainsi tiré des conclusions certainement lourdes de conséquences à la suite de cette défaite à Nancy. "Il a manqué quelqu’un capable de remonter les bretelles sur le terrain, de remotiver tout le monde" a-t-il ainsi lâché…

Il a donc manqué un vrai patron et les dirigeants semblent aujourd’hui vouloir dénicher l’oiseau rare même si aucune piste n’est pour l’instant privilégiée. "Nous allons voir lors du marché d’hiver quel type de correctif nous allons devoir apporter pour aller de l’avant et retrouver de la percussion […] mais pour l’heure, j’ai fait un constat mais pas encore pris de décision." Espérons que les prochaines seront bonnes…

09:54 | Lien permanent | Tags : om

samedi, 16 décembre 2006

P. Diouf : "Nous avons reçu une leçon"

Après la défaite de son équipe sur la pelouse du stade Marcel-Picot contre Nancy, le Président de l’OM a exprimé sa déception au micro de Jean-Charles De Bono dans le direct d’après-match d’OMtv.

Quel est votre sentiment après ce match ?
Nous avons perdu en silence, le gardien adverse aura passé une soirée tranquille, certainement la plus tranquille de la saison. Nous avons été d’une grande indigence, il faut dire les choses comme elles sont. En regardant ce match, je me suis aperçu que le football, avant d’être une affaire de technique, est d’abord une affaire de mental et de volonté. Sur ce point, nous avons reçu une sacrée leçon de la part d’une équipe de Nancy qui a pourtant joué mercredi en coupe d’Europe. Nous sommes très déçus.

La titularisation de Djibril Cissé a pourtant apporté des solutions…
On savait bien que Djibril Cissé ne serait pas le messie. Il a des qualités mais il revient d’une très grave blessure, il n’a pas joué pendant cinq mois, on ne peut pas attendre de lui des miracles. Mais il n’était pas seul, il y avait une équipe autour de lui. Avec l’ambition et les joueurs que nous avons, nous ne pouvons pas accepter ce genre de prestations.

L’équipe n’a pas montré le même visage que contre Monaco…
C’est une ambivalence dans le comportement. Contre Monaco, on a montré un visage plutôt séduisant, aujourd’hui, c’est un autre visage, ce n’est pas normal. Quand on a les ambitions et les objectifs qui sont les nôtres, on doit avoir cet esprit de révolte et cette capacité de réagir lorsque l’adversité se fait jour. Dès que nous avons pris le but, certes sur un coup de pied arrêté, nous avons courbé l’échine et ce n’est pas normal. Il faut tenter de savoir ce qui ne va pas et corriger le tir car à ce rythme là, nous laisserons nos objectifs derrière nous. Ce serait bien dommage. Entre notre entame de saison et notre prestation d’aujourd’hui, c’est le jour et la nuit.

Les objectifs passeront obligatoirement par des points acquis à l’extérieur ?
Forcément. On ne peut pas jouer un match sur deux ou sur trois. Quand on porte le maillot de l’OM et que l’on sait que l’on sera attendu de pied ferme sur tous les terrains de France, on doit être prêt. Je n’ai pas l’impression aujourd’hui que nous ayons été prêts.

21:51 | Lien permanent | Tags : om

D. Cissé : «J’essaie de faire au mieux»

"Dans mon esprit je pouvais tenir un peu plus, c’est pour cela que j’étais déçu de sortir mais le coach est le boss. Je suis venu là pour jouer et gagner des matchs pas pour me tourner les pouces. Je n’étais pas spécialement fatigué quand je suis sorti, c’est pourquoi j’étais déçu. On a fait une bonne entame et une bonne première période mais on a fait quelques erreurs défensives qui nous ont fait mal et Nancy a bien suivi les actions. En revenant, on a poussé mais c’était très dur ce soir.
J’essaie de faire au mieux, pour l’instant ce n’est pas encore le grand Djibril mais j’espère que cela va arriver."

20:40 | Lien permanent | Tags : om

A. Emon : "J’ai vu un match moyen"

C’est une surprise pour moi, je ne pensais que l’on pouvait être aussi éteint dans un match.
"Il n’y a pas eu cette agressivité ou cette hargne qui ont fait que l’OM gagnait à l’extérieur, récupérait des ballons ou mettait ses attaquants dans les meilleures conditions. On est entré petitement dans ce match. On ne peut pas rivaliser avec Nancy qui avait la hargne et la volonté. Nancy était à 120% de ses moyens, le stade était plein car l’OM attire du monde et donne à l’adversaire une motivation supérieure. A nous d’être, dans notre état d’esprit, meilleurs que cela pour les prochains matches. Les individualités ne font pas gagner les matches face à un bloc nancéien qui a l’habitude jouer pour la survie et qui est solidaire. Il faut plus de vertus et démontrer plus sur le terrain. Par rapport à toutes nos sorties, j’ai vu un match moyen."

19:45 | Lien permanent | Tags : om