Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« lun. 12 mars - dim. 18 mars | Page d'accueil | lun. 26 mars - dim. 01 avril »

samedi, 24 mars 2007

Kachkar voulait faire le ménage à l'OM !

Malgré les promesses et les bonnes intentions qu'avait formulé Jack Kachkar au moment où l'on pensait qu'il était un repreneur solide de l'OM, n'était en fait qu'illusion.

medium_jack_kachkar.2.jpgSelon le quotidien Le Parisien, Jack Kachkar n'envisageait pas de payer de son seul portefeuille le prix réclamé par Robert-Louis Dreyfus. D'autant que celui-ci oscillait plutôt autour de 80-85 millions d'euros que les 115 officiellement annoncés. L'homme d'affaires canadien envisageait de ne mettre que 20 millions de sa poche, le reste étant payé à crédit par la banque américaine Wachovia. Cette dernière devant aussi lui prêter le nécessaire pour faire tourner le club.Concernant les gens en place qui selon le Canadien ne changerait rien, là aussi selon le journal, Jack Kachkar avait prévu tout autre chose. Pape Diouf et José Anigo auraient été priés de partir tandis qu'Albert Emon lui aussi remplacé l'aurait été par un entraineur payé 2 millions d'euros l'année. Emon redevenant adjoint ! Enfin et contrairement à ce qu'annoncé au Comité d'Entreprise, une dizaine de salariés auraient été licenciés. Concernant les joueurs, l'ex-repreneur avait déjà budgétisé le prochain transfert de Frank Ribéry à hauteur de 35 millions d'euros ! Voilà ce qui découle d'un document du cabinet d'audit et de conseil Deloitte bien connu dans le milieu du sport et du football en particulier, précise le quotidien.

11:19 | Lien permanent

Les supporters en ont marre

Le dossier Kachkar pratiquement refermé, les supporters de l'OM essaient désormais d'avaler la pilule qu'à tenter de leur faire prendre l'homme d'affaires canadien.Ca gronde du côté des associations de supporters olympiens.

Du côté des associations de supporters du club marseillais, on est conscient de ce que la vente ratée et le numéro de cirque de Jack Kachkar va engendrer dans les prochaines semaines : "cela va faire du club la risée de toute la France", selon Rachid Zeroual, un responsable des Winners. "Chaque fois, c'est le club, la ville et les supporteurs qui passent pour des cons. On va nous ressortir tous les clichés sémantiques sur les "pagnolades"pour traiter l'affaire", renchérit Michel Tonini, responsable des Yankees, très critique par ailleurs sur "RLD": "la comédie a assez duré. Il a pris une ville en otage et va passer pour une victime, alors que c'est quand-même lui qui est allé chercher Kachkar!". Et Zeroual d'ajouter:"on ne sait plus ce qu'il va se passer" déclare-t-il à l'AFP.

11:17 | Lien permanent

La conférence de presse de Pape Diouf

Après le refus de Robert Louis-Dreyfus d'accorder un nouveau délai à Jack Kachkar et l'interview que Pape Diouf a donné à OM.net jeudi soir, le Président olympien a livré des informations supplémentaires en conférence de presse ce vendredi.

 

Dans la soirée de jeudi, l’actionnaire majoritaire de l’OM, Robert Louis-Dreyfus, a refusé d’accorder un nouveau délai à Jack Kachkar dans le processus de vente du club. Dans la foulée, le Président Olympien, Pape Diouf,  «Depuis le début, Robert a dit qu’il avait deux conditions pour la vente se réalise. La première était que l’acheteur soit solvable pour payer la somme requise. Et la deuxième, essentielle à ses yeux, était qu’il soit en mesure d’assurer la pérennité du club. Sur ce deuxième point, Robert a très vivement souhaité une réponse, et celle-ci n’est pas venue» indiquait alors Pape Diouf.

LA CONFERENCE DE PRESSE DE PAPE DIOUF CE VENDREDI

Vendredi matin, au lendemain de la nouvelle, les journalistes étaient nombreux à la Commanderie afin d’en savoir plus sur l’événement de la veille. Pape Diouf s’est donc présenté dans la salle de presse du centre d’entraînement olympien. Voici les éléments qu’il a fournis.  

L’AVENIR

«Robert Louis-Dreyfus a toujours accepté l’idée qu’il pourrait conserver le club. Il n’a pas fait de la vente une affaire impérative à mener que ce soit avec Jack Kachkar ou avec quelqu’un d’autre. Je pense que les circonstances décideront de la future décision et de l’attitude de Robert Louis-Dreyfus. Pour l’heure, il est encore prématuré de penser qu’il soit là à attendre que se présentent des acheteurs potentiels. J’estime qu’il a démontré que certes, il souhaitait prendre un recul qu’il juge nécessaire par rapport à l’OM, mais dans des conditions idéales pour ce club. (…)
Il sera l’actionnaire majoritaire tant qu’il n’aura pas trouvé l’acquéreur qui répondra à ses caractéristiques. Robert Louis-Dreyfus a porté le club à bout de bras depuis 10 ans, il en a assuré la pérennité devant les institutions sportives et financières. Il a toujours su répondre présent lorsqu’il s’agissait pour le club de démontrer sa force financière et il n’en démordra pas. S’il refuse de céder le club parce que les conditions qu’il exige ne sont pas réunies, ce n’est pas le moment pour lui de tourner le dos à l’OM à un moment où il sait qu’il a encore besoin de lui.
Je crois que, si un jour la vente du club doit être faite, elle le sera dans des conditions très claires permettant au club de se développer, de continuer à vivre et de s’installer le plus rapidement et le plus durablement possible sur l’échiquier sportif. Il faut retenir le message fort de Robert Louis-Dreyfus qui, en dépit de cette volonté affirmée de prendre du recul, il n’est pas dans la situation de « larguer » ou sacrifier le club.»

JACK KACHKAR : UNE PRESENTATION PREMATUREE ?

«Lorsque Jack Kachkar, avec l’accord de notre actionnaire, s’est présenté tour à tour aux salariés du club, aux supporters, à la presse et aux élus locaux, les premières garanties souhaitées par Robert Louis-Dreyfus étaient à ce moment-là obtenues. Et je peux vous dire, pour avoir approché Jack Kachkar et lui avoir parlé au quotidien, qu’il était alors très certain de son affaire et quasiment sûr d’arriver à l’achat du club. Entre temps, il s’est passé des événements qui ont pu contrarier son plan initial au niveau financier. Mais, je reste convaincu qu’au moment où Jack Kachkar s’est présenté, il n’y avait pas une sorte de mise en scène de mauvais goût mais des convictions chevillées de la part de Robert Louis-Dreyfus et de Jack Kachkar. Des événements sont intervenus depuis qui ont peut-être gangrenés le processus amenant Jack Kachkar à avoir des difficultés à répondre aux exigences très précises de Robert.»

LA POLITIQUE SPORTIVE

«Gérer, c’est aussi prévoir et, en dépit du processus de vente enclenché et des commentaires qu’il n’a pas manqué de susciter, nous avons travaillé comme nous le faisons toujours avec le maximum de sérieux et d’application dans la manière de reconfigurer l’effectif pour la saison prochaine. Alors ces éléments-là, croyez-moi, ne sont pas de nature à venir contrarier ou contrecarrer notre action.»

L’IMPACT SUR LE GROUPE

«Les joueurs sont pour la plupart avec leur sélection et il n’y avait pas lieu de réunir une partie de l’effectif pour parler de la situation. Le groupe a suivi toutes les étapes et  la situation n’est pas de nature à introduire le poison dans les têtes. Donc, il ne faut pas penser que les joueurs vont subir le contrecoup de ce qui se passe. On veillera de manière très forte à ce qu’il n’en soit pas ainsi. Cela peut certes amener des questions et entraîner des interrogations chez eux mais notre rôle reste celui de tempérer et d’expliquer les choses.»

11:16 | Lien permanent

vendredi, 23 mars 2007

J.C Gaudin salue l'attitude de RLD dans le "dossier Kachkar"

Après Pape Diouf, c'est au tour de Jean-Claude Gaudin le maire de Marseille de salué l'attitude de Robert-Louis Dreyfus dans la gestion de la vente du club.

medium_gaudin_jean_claude89029v.3.jpgAlors qu'il souhaite vendre à tout prix, Robert-Louis Dreyfus a souhaité ne pas conclure la vente du club avec Jack Kachkar car l'homme d'affaires canadien ne semblait pas être en mesure d'assurer la pérénnité du club marseillais. Et RLD fait de ce point là l'une des conditions principales à la réalisation de l'achat du club par des investisseurs. Son attitude a été salué comme il se doit par le maire de la ville Jean-Claude Gaudin : " Le propriétaire du club, Robert Louis-Dreyfus, "met fin à un épisode qui n'arrivait pas à sa conclusion", a déclaré à l'AFP M. Gaudin. "Je suis très heureux d'avoir appris que "RLD" avait refusé jeudi un nouveau délai de paiement demandé par M. Kachkar. Cela ne m'a pas surpris. Robert Louis-Dreyfus dit avoir un engagement moral avec la ville de Marseille, avec ses supporteurs, avec le club et avec les salariés du club et l'engagement de Robert Louis-Dreyfus est conforme à la ligne de conduite qu'il a toujours eue, à l'égard de la ville, de son maire, de son club, malgré les vicissitudes et les difficultés. Il lui appartient de choisir un successeur mais j'observe que d'ici là il porte toute la responsabilité de l'OM et c'est important, je lui en suis reconnaissant", a-t-il conclu.

15:37 | Lien permanent

Wilson Oruma retrouve le sourire

Blessé et absent des terrains depuis mi-janvier, le milieu de terrain marseillais Wilson Oruma a retrouvé les pelouses de la commanderie cette semaine.
«C’est un grand plaisir et un grand bonheur pour moi de retrouver les terrains. Maintenant, mon retour dans l’équipe dépendra du travail que j’accomplirais avec les préparateurs physiques» a déclaré à OMtv le Nigérian. Oruma qui bénéficie désormais d’un programme adapté en compagnie notamment de Serge Conesa et de Georges Gacon. Le milieu de terrain olympien avait subi l’ablation du ménisque externe du genou droit le 12 février dernier.

15:34 | Lien permanent

Le choc OM-Lille fixé sur Canal+

La chaîne cryptée a bien entendu choisi de retransmettre sur son antenne la rencontre de la 31e journée entre l'OM et Lille. Le match se jouera le dimanche 8 avril à 21h00.

Le programme des Olympiens

30e journée L1 : Lorient-OM, samedi 31 mars à 17h10 sur Canal+
31e journée L1 : OM-Lille, dimanche 8 avril à 21h00 sur Canal+
32e journée L1 : OM-Valenciennes, sam 14 avril, horaires et diffuseur à définir
Demi finale CdF : OM-Nantes, mercredi 18 avril à 21h00 sur France 2

11:22 | Lien permanent

OM : Un autre repreneur?

Alors que la vente de l'Olympique de Marseille à l'investisseur canadien, Jack Kachkar, n'aura pas lieu, il se pourrait qu'un nouvel homme d'affaires entre dans les négociations.

Incapable de réunir les 115M€ souhaités par Robert Louis-Dreyfus, Jack Kachkar apparaît désormais comme hors-course avec ses 85M€. Selon SPORT Stratégies, Jean-Michel Roussier, l'ancien président délégué de l'OM de 1995 à 1999, serait soutenu par des investisseurs de Dubaï et des Etats-Unis et pourrait présenter un projet de reprise à hauteur de 80M€.

11:20 | Lien permanent

Pape Diouf : «Robert a pensé au club, avant de penser à lui-même»

Robert Louis-Dreyfus a refusé jeudi d’accorder à Jack Kachkar un nouveau délai. «Les conditions exigées par Robert pour la pérennité de l’OM ne sont pas aujourd’hui en situation d’être remplies», nous explique le Président olympien.

Robert Louis-Dreyfus a refusé aujourd’hui d’accorder un nouveau délai à Jack Kachkar, pour quelle raison ?
Depuis le début, Robert a dit qu’il avait deux conditions pour la vente se réalise. La première était que l’acheteur soit solvable pour payer la somme requise. Et la deuxième, essentielle à ses yeux, était qu’il soit en mesure d’assurer la pérennité du club. Sur ce deuxième point, Robert a très vivement souhaité une réponse, et celle-ci n’est pas venue.
Si Robert a effectivement fait part de son souhait de prendre ses distances, il a également toujours affirmé qu’il voulait que cela se passe dans les meilleures conditions. Cela ne lui est pas apparu comme tel. Il a donc préféré refuser cette nouvelle demande de report, respectant en cela l’engagement moral qu’il estime avoir vis-à-vis de la ville, du club et de ses salariés, et de l’ensemble du football français. Il aurait très bien pu vendre le club sans problème, mais il ne voulait prendre aucun risque vis-à-vis de l’OM. C’est tout à son honneur d’avoir pensé d’abord au club, avant de penser à lui-même.

Le processus de vente à Jack Kachkar peut-il encore aboutir ?
Je ne crois plus trop à l’aboutissement de l’opération puisque les conditions exigées par Robert pour la pérennité de l’OM ne sont pas aujourd’hui en situation d’être remplies. Les chances que cette vente se réalise sont des plus infimes. Pour être effective, il faudrait que très rapidement, dans les toutes prochaines heures, l’acheteur soit en mesure de montrer les garanties demandées pour assurer cette pérennité.

Comment accueillir ces informations ?
Cette issue doit rassurer toutes les personnes qui sont impliquées sentimentalement et professionnellement par et dans l’OM. Bien sûr que cette issue fera parler… mais elle montre pour moi très clairement que Robert Louis-Dreyfus ne sacrifiera jamais le club. Je vois cela comme un gage que l’avenir de l’OM est le plus important à ses yeux.

Et à présent, que peut-il se passer ? Y a-t-il d’autres offres à l’étude ?
N’allons pas plus vite que la musique. Nous pouvons faire confiance à l’actionnaire. Il a montré tout l’intérêt qu’il porte à l’OM, et, ainsi, il a démontré très clairement que ce qui se passera dans un proche avenir ou dans un avenir plus lointain tiendra toujours largement compte de la pérennité du club.

03:53 | Lien permanent

jeudi, 22 mars 2007

"Kachkar, je crois que c'est cuit"

"Je crois que c’est cuit." Le journal La Marseillaise rapporte les propos qu'un dirigeant olympien, sous couvert de l’anonymat aurait tenu, ajoutant

"J’évalue désormais les chances de reprise par Kachkar à 30%." Dans le même temps, on apprend que le Conseil de surveillance du club va se réunir ce jeudi matin à Paris. Cette soudaine réunion serait liée au dossier de reprise du club. Il se murmure que l'on en saura un peu plus à l'issue de ce rendez-vous. Wait and see...

08:07 | Lien permanent

mercredi, 21 mars 2007

W. Gallas : "Marseille c'est quand même à part "

Parmi les stars présentes sur la pelouse du Vélodrome lundi soir pour le match organisé en faveur de la lutte contre la pauvreté, William Gallas le défenseur d'Arsenal et ancien Marseillais a foulé avec plaisir de nouveau la pelouse du stade marseillais. Il en a également profité pour donner son avis sur l'avenir du club olympien.

William Gallas avait tenu à être présent pour ce match pour la bonne cause. Mais aussi l'envie de fouler de nouveau la pelouse du Vélodrome où il a connu ses premières joies européennes était très forte : " Marseille, c’est quand même à part" avoue William Gallas. Le défenseur d’Arsenal et stoppeur à l’OM à la fin de la décennie précédente, en a aussi profité pour livrer son analyse sur les performances actuelles de la formation olympienne. "L’équipe a du potentiel mais elle a un peu de mal à enchaîner les matches. Mais, si l’équipe arrive à se qualifier pour la Ligue des Champions, ce sera une très bonne chose pour tout le monde, pour les fans et pour la ville de Marseille." a expliquer le Gunner sur le site officiel du club marseillais.

22:28 | Lien permanent

All the posts