Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 mai 2007

José Anigo fait un premier point sur le mercato

invité d’OMtv lors d’une émission spéciale tournée à Marrakech, le directeur sportif de l’OM évoque les deux premières recrues et le mercato à venir. «Le plus dur arrive pour nous, on a une bonne équipe et il faut l’améliorer» annonce-t-il.

José, Vincent Gragnic a été la première recrue de l’OM. Pouvez-vous nous présenter ce joueur ?
Vincent a été suivi tout au long de l’année par la cellule de recrutement. Nous avons de très bonnes relations avec Libourne, cela nous a permis de faciliter les choses. Il nous avait été signalé au tout début de nos relations avec ce club. C’est un garçon qui a un peu le profil de Mathieu Valbuena, c'est-à-dire un jeune joueur qui peut très vite prendre de la valeur. Cela fait partie des joueurs de complément que l’on souhaite avoir sur un banc. Il a accompli deux saisons pleines en Ligue 2, et c’est bien. C’est ce profil que l’on recherche, même s’il faudra des joueurs confirmés. Il faudra un bon mélange entre jeunes joueurs et joueurs plus affirmés.

Jacques Faty, autre recrue et international espoir, fait-il partie de ces joueurs confirmés ?
Oui, même si ce n’est pas encore un joueur totalement confirmé, c’est déjà une valeur sûre du championnat de Ligue 1. Il a un peu plus de bagages puisqu’il a déjà fait ses preuves à Rennes. Le championnat d’Europe espoir a été suivi par tous les clubs de Ligue 1. Et vous verrez que tous les joueurs français qui ont participé comme Steve Mandada (Le Havre, gardien de but) ou Jimmy Briand (Rennes) vont vite prendre de la valeur car ce sont de jeunes joueurs de grande qualité, mais qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience. Il faut les faire mûrir dans un bon club comme l’OM. Jacques a ce profil. Cette année, il a fait une bonne saison puisqu’il a été titulaire à Rennes et ils ont terminé meilleure défense avec Lyon.

Rentre-t-il dans l'objectif de doubler chaque poste, en vue de la Ligue des Champions la saison prochaine ?
C’est exact. Le but est de trouver un maximum de joueurs de qualité. Il y aura un onze titulaire et ensuite il faudra pallier les absences pour causes de blessures, de suspensions, et aussi de la Coupe d’Afrique des Nations. Il faudra ainsi trouver les joueurs qui pourront nous aider à faire un bon championnat.

Il nous faudra un attaquant de couloir, un défenseur et un milieu, si possible gaucher

Y a-t-il un poste prioritaire dans le recrutement de l’OM ?
De toute manière, on sait qu’il nous faudra un attaquant de couloir, un défenseur et un milieu, si possible gaucher. Cela fait déjà minimum trois joueurs de très bon niveau, plus des joueurs de complément.

Avez-vous eu peur de perdre Samir Nasri, annoncé partant il y a quelques semaines ?

Non, car, comme vous le dirait Pape (Diouf), les joueurs sont sous contrat. Samir a encore deux années de contrat. Il vient de réussir une année avec mention. Je pense qu’il a été très bon, mais cela demande confirmation. Et, pour lui, il n’y a pas mieux que l’OM pour confirmer son talent naissant.

Samir Nasri est issu du centre de formation, tout comme Fabrice Begeorgi qui vient de signer son premier contrat pro à l’OM. Parlez-nous de ce jeune joueur ?
Fabrice a été prêté à Libourne, cette saison. Il a montré le bout de son nez, mais il n’est pas encore prêt pour jouer en Ligue 1. Il a encore beaucoup de travail à accomplir. Il faut qu’il continue à faire ses armes en Ligue 2, tout en appartenant à l’OM. C’est un garçon qui a un potentiel intéressant mais il faudra qu’il garde les pieds sur terre. Il faut le laisser mûrir.

Pour Samir Nasri, il n’y a pas mieux que l’OM pour confirmer son talent naissant
En cette période de mercato, de nombreux noms circulent dans la presse comme Roque Santa Cruz ou Steve Mandada. Confirmez-vous ces approches ?
Effectivement, ce sont des joueurs qui nous ont été proposés. Ensuite, il y a les configurations financières qui font que c’est possible ou non. On ne veut pas faire n’importe quoi. Il faut savoir si le profil du joueur correspond à ce que l’on recherche, en fonction de l’équipe que nous avons déjà. Elle est basée sur la vitesse et la percussion. Est-ce que nous avons besoin d’un joueur qui décroche ? Peut-être pour certains matches, mais ce sont des réflexions menées au quotidien, et ce n’est pas facile. C’est une réflexion permanente et on n’est pas en vacances. Le plus dur arrive pour nous, on a une bonne équipe et il faut l’améliorer. Ce n’est pas évident, car l’équilibre d’une équipe tient à peu de choses.

Concernant Djibril Cissé, où en sont les négociations avec Liverpool ?
Les discussions vont être entreprises par Pape (Diouf) avec le manager de Liverpool, Rick Parry. Djibril souhaite rester, l’OM souhaite le garder. Il reste à trouver un accord avec Liverpool.

Quels sont les objectifs de l’OM pour la saison prochaine ?
L’objectif principal sera le championnat de France. Il faut confirmer ce qu’on a fait, c'est-à-dire rester dans les trois premiers, pour de nouveau participer à la Ligue des Champions. Il faut être plus régulier en Ligue 1. C’est la priorité. Ensuite, il y aura la coupe d’Europe mais on est très lucide : on ne va pas dire que l’on va gagner la Ligue des Champions quand on voit la différence avec les autres clubs au niveau de l’effectif, de la masse salariale… On va se comporter comme un véritable outsider en faisant vraiment des misères aux équipes qui viendront au Vélodrome, et pourquoi pas passer le premier tour. Ce serait bien.

19:21 | Lien permanent