Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 mai 2007

ASSE 1-2 OM : EN LIGUE DES CHAMPIONS !

Grâce à la belle victoire à Saint-Etienne (1-2) et aux résultats de leurs concurrents ce samedi, les Olympiens sont qualifiés pour la Ligue des Champions 2007/08. Ils sont garantis d'être deuxièmes avant la dernière journée.

ASSE 1-2 OM
0-1 : Cissé (54e)
1-1 : Feindouno (69e)
1-2 : Valbuena (86e)

Mission accomplie. L’OM jouera parmi les grands d’Europe la saison prochaine. L’histoire retiendra que ce fut Mathieu Valbuena  qui offrit la qualification pour la Ligue des Champions édition 2007/08. Avec son tir rageur en fin de match (son premier but avec l’OM), le milieu marseillais a donné le but vainqueur à Saint-Etienne et l’Europe au peuple marseillais.
Car, avec les matches nuls de Bordeaux et de Lens ce samedi, l’OM est qualifié directement pour la Ligue des Champions et restera deuxième du championnat avant la dernière journée. Son meilleur classement (2e) depuis 8 ans et l’exercice 1998-99. Ivres de joie, les Marseillais ont largement fêté la qualification dans des vestiaires de Geoffroy-Guichard qui s’en souviendront. Le contraste était saisissant avec la détresse du Stade de France une semaine plus tôt.
La première victoire en championnat de l’OM à Saint-Etienne depuis 1992-93 (tout un symbole) restera donc gravée dans les mémoires. Elle fut aussi intense dans son déroulé, surtout en deuxième période.
Et la première partie de match olympienne fut crispée et l’opposition stéphanoise n’emballait pas non plus le match. Il fallut ainsi attendre la 20e minute de jeu pour voir une première occasion, l’oeuvre de Landrin dont le tir n’inquiétait guère Carrasso. Niang lui répondait rapidement, bien servi par Cissé, mais son tir était trop croisé (23e).
Malgré la tentative au-dessus de Nasri (27e), Saint-Etienne se montrait le plus dangereux. Par Feindouno une première fois, d’une frappe lointaine claquée par le portier marseillais (37e). Le Guinéen récidivait avant la pause en récupérant le cuir suite à un énorme cafouillage, sa frappe était trop croisée (42e).
La deuxième période démarrait à peine qu’un coup de tonnerre allait réveiller les débats. Djibril Cissé lancé côté gauche par Nasri plaçait un missile du coin de la surface direction la lucarne de Viviani (54e, 0-1). Ce tir soudain et violent donnait le véritable coup de départ au match et l’avantage à l’OM.
Les Olympiens menaient alors les débats et ne se contentaient pas de cette avance. La reprise puissante mais hors-cadre de Niang au-dessus en témoignait peu après (61e). Pourtant, un autre coup d’éclair frappait le ciel stéphanois et il était cette fois  pour les Verts.
Plus gros danger depuis le début du match, Pascal Feindouno décochait lui aussi un coup de canon qui laissait Carrasso impuissant (69e, 1-1). Sur le fil du rasoir, Cissé butait ensuite sur Viviani (76e) et Moussilou manquait sa reprise (77e).
Mais à l’heure des recharger les batteries, c’était Albert Emon qui faisait les bons choix avec les entrées de Valbuena et Pagis en lieu et place de Ribéry et Cissé à un quart d’heure de la fin. Sur une action côté droit, Niang transmettait à Pagis qui, dos au but, mettait Valbuena sur orbite. Et le milieu de terrain de fusiller Viviani pour redonner les commandes aux Olympiens (86e, 1-2).
Au coup de sifflet final, l’attente ne fut pas bien longue avant de savoir que Lens et Bordeaux n’avaient pas gagné ce samedi. Porté en triomphe par ses joueurs, Albert Emon pouvait savourer d’avoir offert à Marseille sa première qualification en Ligue des Champions depuis quatre ans.   

09:15 | Lien permanent