Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 13 mai 2007

Albert Emon : «Un grand malheur»

La réaction de l’entraîneur olympien après la cruelle déception en finale de coupe de France contre Sochaux.

Albert, quelle est le sentiment après la désillusion vécue ce soir ?
La déception est tellement grande que, quoi que je puisse dire, ça n’aura aucune importance. Ce match était très important pour nous et c’est une grande déception. Mais les joueurs ont fait le maximum ce soir pour l’emporter.


Avez-vous ressenti un manque de fraîcheur physique chez vos joueurs ?

Quand on joue le dimanche à Monaco et le mercredi à 21h, il y a forcément plus de difficultés. On n’a pas su être aussi hargneux et agressif que d’habitude. Je ne vais pas polémiquer sur les jours ou les heures de repos (Sochaux a joué en championnat samedi dernier à 18h) mais perdre une finale, c’est terrible.

Selon vous est-ce que l’équipe a déjoué après le premier but de Sochaux ?

On n’a pas déjoué mais on a donné la possibilité de jouer à cette équipe de Sochaux qui est redoutable. Et malheureusement, on a pris ce but. Je n’ai aucun reproche à faire à mes joueurs si ce n’est un manque d’agressivité du à un manque de fraîcheur. Il y a peut-être eu aussi un manque de rigueur défensive à certains moments. On n’a pas su tenir le score et c’est un grand malheur. Mais, c’est comme ça.

Est-ce que cette défaite peut semer le trouble dans la course à la Ligue des Champions ?

Non, au contraire. Il faudra se remobiliser et être présent en championnat car la Ligue des Champions est aussi très importante pour le club. Il faudra être encore plus fort pour réussir notre fin de saison.

22:26 | Lien permanent