Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 mars 2007

Lorient 2-1 OM : Coup d'arrêt à Lorient

L'OM s'est incliné à Lorient avec une défaite qui s'est dessinée en deuxième période. Après les buts de Saïfi (60e) et Le Pen (74e), c'était Cissé qui réduisait le score sur penalty.

LORIENT 2-1 OM

1-0 : Saïfi (60e)
2-0 : Le Pen (74e)
2-1 : Cissé s.p. (80e)

La belle réaction olympienne qui s’était installée depuis le nul à Gerland a subi une difficile sortie de route ce samedi à Lorient. Pas vraiment dominés au Moustoir, les Olympiens ont connu un passage délicat après l’heure de jeu qui s’est vite matérialisé par deux buts bretons. La réduction du score de Djibril Cissé en fin de match n’aura malheureusement pas été suffisante.
Car autant la première période fut terne, autant la seconde – surtout les 30 dernières minutes – fut très animée. Mené de deux buts, l’OM a subitement relevé la tête après le but de Cissé. Ainsi, la toute fin de partie offrit un siège lorientais devant ses buts qui aurait pu craquer devant Maoulida et surtout Pagis, dont la tête flirta avec la transversale.
«Il faut jouer pendant 90 minutes et pas seulement 15 minutes» appuyait Albert Emon dans les couloirs du Moustoir. Une réflexion qui pouvait être appliquée à tous les acteurs du match durant les 45 premières minutes. Malgré un début de partie tonique de Lorient avec notamment la bonne reprise de Saïfi (7e), les débats ne furent guère enthousiasmants en première mi-temps.
Le néo international Samir Nasri se signalait quand même par deux tirs rasants captés par un Rémy Riou (13e, 25e) sur lequel Djibril Cissé butait en face à face après une belle ouverture de Valbuena (19e). Le buteur du match aller Gignac clôturait la mi-temps d’une frappe contrée de la jambe par Carrasso (52e).
A la pause, Albert Emon revoyait sa défense en changeant Bostjan Cesar par Salomon Olembé. Le capitaine du jour, Lorik Cana passait alors en défense centrale pour y apporter sa fougue. Cette arrière-garde «new look» n’allait pourtant avoir le temps de se régler. Un quart d’heure après le retour des vestiaires, c’était Lorient qui se montrait le plus incisif. Auteur d’une première tête de peu au-dessus (52e), Rafik Saïfi ouvrait la marque sur un énième centre de Gignac. De la tête et entre les deux défenseurs, il trompait Carrasso de la tête (60e, 1-0). Et l’attaquant algérien d’inscrire le premier but des Merlus en L1 depuis six matches !
S’ouvrait alors le quart d’heure rentable des Lorientais. Gignac était encore décisif avec son corner au premier poteau pour Le Pen qui, d’une reprise originale, envoyait le ballon sous la barre de Carrasso (74e, 2-0).
L’embardée olympienne était finalement consécutive à la faute de Morel sur Maoulida dans la surface bretonne. Cissé transformait le penalty (80e, 2-1) mais aussi  le visage de l’OM dans les dix minutes finales. Sur une belle ouverture de Nasri, Maoulida voyait son tir contré par la sortie rapide d’un Riou décisif (86e). Sur la corde raide, les Bretons étaient ensuite tout heureux de voir que Pagis ne redressait pas suffisamment sa tête à bout portant après un beau service de Zubar (89e). Mais, au coup de sifflet final, les Merlus devaient aussi se féliciter d’être la première équipe a avoir gagné ses deux matches contre l’OM cette saison et surtout leur premier depuis six rencontres.
Pour les Olympiens, la déception est certes grande après un revers qui ne devrait pourtant avoir beaucoup d’incidences au classement. Au pire, après la journée qui se jouera dimanche et mercredi, ils n’auront que cinq points de retard sur la troisième place. Ce qui ne doit pas enlever le caractère hautement important de la réception de Lille dimanche prochain.

21:12 | Lien permanent