Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 mars 2007

Samir Nasri : «Prêt à répondre présent»

Samir Nasri a été appelé pour la première fois en équipe de France ce jeudi pour affronter la Lituanie et l'Autriche. Il s'est confié en exclusivité à OMtv.

Samir, quel sont vos sentiments après votre appel en équipe de France ?

Tout. Il y a énormément de fierté, je suis très heureux de ce qui m’arrive… C’est une joie immense.

Après les Espoirs et vos performances récentes avec l’OM, ça paraît presque logique…


J’ai connu les Espoirs, aujourd’hui je suis avec les grands mais ce n’est pas une fin en soi. Il faut continuer à travailler et ne pas se reposer sur ses acquis. Désormais, le plus dur vient de commencer.

Il y a quelques temps, vous aviez fait part de votre souhait d’évoluer avec les A, êtes-vous satisfait ?


J’ai seulement dit que j’étais bien avec les Espoirs et que, bien sûr, j’avais envie d’être un jour chez les A. En aucun cas, je n’ai fait un appel du pied au sélectionneur. Il faut seulement se donner les moyens pour y arriver. Aujourd’hui, le coach me fait confiance en me sélectionnant, à moi de lui prouver qu’il a eu raison.

Pensez-vous que cette sélection est la récompense de votre excellent début d’année avec l’OM ?


Depuis le début de l’année 2007, j’ai effectivement gagné en constance et ça me permet aujourd’hui d’aller chez les grands.
Si je suis sélectionné en équipe de France, je le dois surtout au coach et au staff de l’OM qui m’ont toujours fait confiance. Mais aussi à tous mes coéquipiers car, sans eux, je n’aurai pas ce niveau de jeu qui me permet d’aller chez les Bleus. Je leur passe un grand merci à tous et, si j’en suis là, c’est aussi grâce à eux.

"Le plus dur vient de commencer"


Avec Lassana Diarra, Karim Benzema ou Alou Diaby, vous allez être pas mal de jeunes chez les Bleus…

Oui, on est plusieurs potes à être appelé en même temps. On s’entend tous très bien et on va rester un peu ensemble. Mais, il y aura aussi Djibril (Cissé) qui va faciliter mon intégration et je ferai tout pour bien m’adapter.

Pensez-vous prendre part à l’un de ces deux matches face à la Lituanie et l’Autriche ?

C’est déjà bien d’être dans le groupe. Il est certain que j’ai envie de jouer mais il faut s’en donner les moyens. Ca passe par l’entraînement, par les matches et puis tout dépendra de comment évoluera la situation. Aujourd’hui, je suis prêt à répondre présent en cas d’appel du sélectionneur pour entrer sur le terrain. Mais, pour l’instant, je n’ai qu’un objectif, c’est le match de samedi contre Nice avec l’OM.

Quels sont vos objectifs désormais avec les Bleus, l’Euro 2008 par exemple ?
 
Je ne vais pas me projeter dans le futur pour le moment. On ne sait pas de quoi demain sera fait. Pour l’instant, je savoure l’instant présent et j’essaierai de faire mon maximum face à la Lituanie et l’Autriche. Pour le reste, on verra en temps voulu.

18:53 | Lien permanent