Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 mars 2007

Anthony Réveillère : «Réagir et surmonter la déception»

Comment va l’OL mentalement après l’élimination en Ligue des Champions et avant de recevoir Marseille ?
On digère. Malgré tout, il faut passer à autre chose, ce qui est fait est fait. Il faut se tourner vers l’avenir, il nous reste deux objectifs importants : la finale de coupe de la ligue et puis le 6ème titre. Il n’y a plus que ça qui trotte dans nos têtes.
Maintenant on a un match à préparer contre Marseille dimanche, où il faudra réagir, et surmonter cette déception. A nous de répondre présent devant nos supporters qui sont autant déçus que nous.

Pour rebondir est-ce plus facile lors d’un choc du championnat, comme contre Marseille ?
Oui, peut-être. De toute façon on n’a pas le choix, c’est Marseille donc le match tombe bien. Cela nous empêche de trop penser, on va pouvoir passer rapidement à autre chose.
On a eu le temps de bien préparer ce match dans les têtes, dans les jambes et de bien récupérer pour faire une grosse prestation face à Marseille.

La rencontre de dimanche permettra-t-elle de montrer capacité de réaction de votre équipe ?
On est un groupe. On perd ensemble, on gagne ensemble. Mais on a l’habitude, il est vrai, de réagir. On a su le faire quand il le fallait. A nous de le démontrer une fois encore dimanche sur le terrain par un bon résultat. Il faudra se comporter comme une grande équipe et une chose est sûre on sera bien présent dimanche.
Une victoire nous ferait du bien, on la doit à nos supporters et ça nous aiderait à oublier un peu l’élimination.

L’élimination en Coupe de France à Marseille est-elle une motivation supplémentaire ?

Je dirais que c’est plutôt la belle dimanche sur cette saison. En sachant qu’on avait gagné en championnat (1-4, lors de la 10ème journée au vélodrome, ndlr) et qu’ils ont gagné en coupe de France (en 8ème de finale, au Vélodrome, 2-1) donc là c’est le troisième round à Lyon, et il nous faut l’emporter.

01:13 | Lien permanent