Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 07 mars 2007

Le Président répond à VOS questions

L’impact du projet de rachat du club sur les joueurs, l’attrait de la Coupe de France, la confiance accordée à Albert Emon, Pape Diouf répond, comme chaque semaine, aux lecteurs d’OM.net.

 

Question d’Isabelle Cuau
Le projet de rachat du club fait beaucoup de bruit. Cela ne perturbe-t-il pas l'équipe ainsi que son staff ?


Je ne pense pas que la vente du club soit aujourd’hui la cause essentielle de nos mauvais résultats. Il est certain qu’un contexte de sérénité vaudrait mieux pour tout le monde. Ce type d’opération requiert un peu de temps et, s’agissant de l’OM, provoque beaucoup de bruits, de rumeurs et de turbulences. Faisons confiance à Robert Louis-Dreyfus, qui a déjà montré ses capacités à gérer ce genre d’affaires.
J’ose espérer, et c’est ma conviction, que les joueurs ne prendront pas prétexte de la latence de la vente pour expliquer ou justifier les mauvais résultats.

Question de Gérard Rousset
Vu le tirage plutôt favorable, sur le papier, en coupe de France, n’allez-vous pas mettre, comme on dit, tous vos œufs dans le même panier, c’est-à-dire tout jouer sur la coupe de France et «délaisser» le championnat ?


Ce ne serait pas prudent. Quand on arrive au stade des demi-finales, chaque participant pense aller au bout, même Montceau-les-Mines, petit poucet de la compétition, va jouer crânement sa chance jusqu’au bout. La Coupe de France suscite à Marseille une certaine forme de fascination et un intérêt certain. Vu le temps que le club a mis pour renouer avec le succès dans cette épreuve magique pour les Marseillais, ce serait une très bonne chose pour nous de l’emporter.
Cela dit, on ne peut quand même pas délaisser le championnat dont la caractéristique principale est le nivellement aussi bien par le haut que par le bas et qui peut livrer, après chaque journée, des positions complètement chamboulées. Il n’est pas interdit de penser, avec les onze journées qui restent, que l’OM connaisse enfin un peu de réussite et puisse ensuite tirer partie de la situation afin de se propulser à nouveau dans le haut du tableau.

Question de David Dollez
Accordez-vous toute votre confiance à l’entraîneur Albert Emon ? A-t-il une obligation de résultats lors des prochaines rencontres ?


L’obligation de résultat n’est pas faite uniquement à Albert Emon mais à l’ensemble des services du club, mais c’est encore plus vrai pour l’équipe professionnelle qui est la partie visible de l’iceberg. Albert a tout notre confiance mais il est bon de préciser, et il le sait, que dans le football la position d’un entraîneur peut être dépendante des résultats. Mais de là à remettre en jeu son siège à chaque rencontre cela peut être assimilé à de la malveillance.
Si j’avais la certitude que changer d’entraîneur était la garantie de meilleurs résultats, je ferais ce choix sans hésitation. Mais à l’heure où je vous parle ce n’est pas mon avis.
Ma conviction est que c’est tout l’Olympique de Marseille qui doit aujourd’hui relever la tête.



19:43 | Lien permanent