Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 mars 2007

Toifilou Maoulida : «A nouveau en confiance»

Toifilou Maoulida a signé contre Vannes son 3e doublé sous les couleurs olympiennes, ce qui lui a donné l’occasion de sortir non pas une mais deux de ses fameuses bandelettes. Deux clins d’œil mais surtout une confiance retrouvée à l’heure d’affronter Lens.

Toifilou, deux buts face à Vannes et deux bandelettes différentes. C’est une première, non ?
Vous l’avez remarqué… Personnellement cela fait plaisir, mais le plus important c’est la qualification, on a fait le plus dur.
On est qualifié pour les demi-finales, il ne nous manque plus qu’une victoire pour atteindre la finale comme la saison dernière. J’espère que l’on aura un bon tirage et que l’on ira au Stade de France. Après, cela fait plaisir de sortir les bandelettes. J’espère que je sortirai la prochaine dès dimanche.

Vous aviez prévu de marquer deux buts ?
Comme j’ai marqué en première période, j’ai eu le temps de préparer la deuxième bandelette pendant la pause. Si je n’avais pas marqué en première mi-temps, je n’aurais pas sorti la seconde.
C’est le destin. Mais ce n’est pas le plus important. L’essentiel reste avant tout le collectif.
On a renoué avec la victoire, cela fait plaisir, on voit le sourire sur le visage des joueurs. On est à nouveau en confiance.

Justement, vous parliez  de votre doublé, personnellement est-ce qu’il vous met en confiance avant de recevoir Lens ?
Nous, attaquants avions du mal à marquer. Nous n’avions pas de réussite. On se créait des occasions mais ça ne voulait pas rentrer. Contre Vannes, tous les attaquants ont marqué, cela fait plaisir. Un attaquant a besoin d’inscrire des buts, je suis content que les autres attaquants aient également marqué. Ce n’était pas facile ces derniers temps. La réussite est revenue et j’espère que désormais cela va nous sourire dès dimanche contre Lens. La Coupe de France et le championnat sont deux compétitions différentes et si on veut recoller au classement pour la Ligue des Champions, il faut à tout prix prendre les  trois points.

Le match aller en travers de la gorge

Comment vous sentez-vous dans vos têtes avant cette rencontre ?
Très bien, on est confiant. On a fait un petit tournoi de tennis-ballon jeudi, cela c’est très bien passé. Il y a une bonne ambiance. On prépare le match sereinement. La pression va monter à partir de ce vendredi. Ce match est un tournant de la saison. Il faut absolument renouer avec la victoire en championnat au Stade Vélodrome.

Lors du match aller, on se souvient du penalty imaginaire sur Hilton. Avez-vous un esprit revanchard ?
Personnellement, je ne l’ai pas oublié. C’est un match qui me reste en travers de la gorge parce qu’on méritait de gagner. Malheureusement, il y a eu une erreur d’arbitrage. Cela arrive, c’est le football. Tout le monde fait des erreurs, malheureusement c’est tombé sur nous. J’espère que cette fois-ci ce sera le contraire et que l’arbitre nous accordera un penalty et que l’on gagnera parce qu’au match aller, cela nous avait vraiment fait du mal. On méritait la victoire, on avait bien joué, on menait 1-0 et ensuite on se prend un penalty imaginaire mais c’est le football. Cette fois, il faut que la roue tourne.

16:23 | Lien permanent