Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 mars 2007

Habib Beye : «Il faut y croire»

Retour au championnat dimanche avec la réception de Lens. Un match « capital » comme le qualifie Habib Beye pour un OM qui entend rester dans la course à la qualification en Champions League. «Il faut y croire», insiste le capitaine.

La victoire contre Vannes a fait du bien…
C’est bien, surtout que nos attaquants, qui avaient été un peu critiqués ces temps-ci, ont marqué. Il y a eu 5 buts. Quatre attaquants différents ont marqué, c’est important pour eux. Même si mardi on est tombé sur une bonne équipe, c’était une formation de National et l’opposition de dimanche sera différente.

Comment analysez-vous le jeu de cette équipe lensoise  ?
C’est un jeu de grande qualité. Ils nous l’ont démontré. Ils ont eu un début de saison difficile et après ils ont enchaîné, et aujourd’hui ils sont deuxièmes du classement. C’est une équipe compétitive. Maintenant, on sait que si on veut rester au contact des places qualificatives à la Ligue des Champions, c’est un match capital. Gagner Lens pourrait nous relancer complètement dans cette course.

Il est important de ne pas lâcher prise…
Oui, il faut y croire. Il reste douze matches, c’est important d’y croire. Il est surtout important de se donner les moyens d’y arriver. On sait ce qui s’est passé contre Toulouse, on a fait un mauvais match, on sait pourquoi. On ne doit pas avoir ce genre de résultats en dent de scie. C’est la continuité et la régularité qui vont nous apporter cette Ligue des Champions.

Y a-t- il des joueurs à surveiller plus particulièrement côté lensois ?
Oui, tous (rires). Ils ont un équilibre, une défense très compétitive ces temps-ci même s’ils ont pris deux buts à domicile contre Nancy. Ils ont également des joueurs comme Keita ou Dindane qui sont en pleine forme. Il faudra faire attention. C’est un collectif fort et ce sera à nous d’être encore plus forts, de jouer avec nos valeurs, avec l’envie et surtout démontrer qu’on est encore en course pour la Ligue des Champions.

21:45 | Lien permanent