Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 27 février 2007

Du côté de Vannes

En position de relégable dans le championnat de National après sa défaite samedi dernier à Martigues, Vannes va vivre contre l’OM son premier quart de finale de Coupe de France.

Deux divisions séparent les deux Olympiques, et à juste titre les joueurs du Morbihan vont fouler la pelouse du Vélodrome gonflés à bloc. Une rencontre qui tombe à pic pour les Bretons, aujourd’hui premiers relégables. « Nous sommes passés au travers samedi contre Martigues, un concurrent direct pour le maintien. La situation devient plus que difficile. C’est une chance de pouvoir rebondir 3 jours après en Coupe de France, mais notre priorité reste le championnat », affirme Pierre Talmont, latéral gauche de Vannes.
Ils comptent bien bousculer la hiérarchie et refaire le coup de Montpellier. En huitièmes de finale, les joueurs du Vannes Olympique Club s’étaient imposés deux buts à zéro devant les Héraultais. Une victoire acquise aux forceps. Les Vannetais arrachaient la prolongation avant de s’imposer sur la pelouse de la Mosson, grâce à deux inspirations de leur meneur de jeu Christophe Le Roux, à l’origine des deux buts.
« Mardi, cela sera un match de gala. Surtout pour des joueurs amateurs comme nous qui n’avons pas l’habitude de côtoyer ce genre d’équipes », continue Pierre Talmont. L’objectif : croquer la rencontre à pleines dents : « on va essayer de créer la surprise, mais surtout prendre du plaisir et revenir à Vannes avec des souvenirs plein la tête ».
Aborder le rendez-vous sereinement. Le maître mot pour l’entraîneur Stéphane Le Mignan : « il est impératif de décontracter les têtes après la défaite de samedi. C’est le plus important. Ensuite vient le travail avec la vidéo. On essaie de montrer le peu de faiblesses, mais surtout les forces des Marseillais. C’est là-dessus que l’on va insister».

Le groupe vannetais
Lailler (g), Vancin (g), Le Bescond, Barru, Garin, Bamba, Talmont, Gomba, Le Roux, Besnard, Macé, Lebouc, Hervé, Auvray, Le Lay, Haguy, Rjillo, Eveno, Jacuzzi.
Entraîneur : Stéphane Le Mignan.

Focus : Le Roux, buteur contre l’OM
Au sein de l’effectif vannetais, 5 joueurs ont une expérience de la Ligue 1. Si l’on retrouve des joueurs comme Laurent Hervé, qui est apparu 31 fois sous le maillot guingampais, il faudra surtout se méfier de Christophe Le Roux. Ce baroudeur de 37 ans totalise 222 apparitions en L1. Il fait ses gammes à Lorient jusqu’en 1990, avant de rejoindre Guingamp où il évolue pendant 4 ans. En 1995, il retrouve le Moustoir où il se fait remarquer la saison suivante lors de l’épopée lorientaise : l’équipe accède à la D1. A la clé, Le Roux signe au FC Nantes, club avec lequel il débute parmi l’élite. En 1999 il quitte les canaris pour le rival : Rennes. C’est d’ailleurs avec ce club qu’il inscrit un doublé contre l’OM le 7 avril 2001 lors de la 30ème journée. En 2002, il retourne à Guingamp qui retrouve la L1. En 2005 il rejoint le Vannes Olympiques Club, pour ce qui ressemble à un baroud d’honneur.

00:40 | Lien permanent