Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 février 2007

Réunion de crise aujourd'hui ?

Le discours d’Albert Émon semble s’éroder. Lui qui cette semaine demandait un esprit de guerriers à ses joueurs vient d’être complètement discrédité par la piètre performance des olympiens hier à Toulouse.

Très déçu par le manque d’envie qu’affichaient la plupart des joueurs, Pape Diouf promettait dans la soirée « une remise en question collective » incluant « dirigeants, staff et joueurs ». Une énième formule qui, en période de crise, signifie que l’entraîneur est menacé.
Le quotidien L’Equipe annonce dans son édition du jour qu’une réunion de crise doit avoir lieu dans les prochaines heures. Albert Émon, fataliste (« Il va y avoir des discussions »), sait que ce genre de réunion peut aboutir à des bouleversements dans le staff. Mais y en aura-t-il réellement ?
On se souvient que ce genre de réunion ou de coup de gueule présidentiel avait déjà eu lieu après les défaites contre Lyon et St-Etienne, Mlada Boleslav, Lorient… sans effet à long terme.
Peut-être faudra-t-il cette fois-çi créer un véritable électrochoc car le discours ressassé semaines après semaines selon lequel il reste des matchs et des points à prendre ne suffit plus.
L'objectif d'une qualification en Ligue des Champions s’éloigne dans cette faible L1. C’est triste, mais finalement à l'image du "jeu" et de la conviction affichée par les joueurs olympiens. Aux dirigeants de prendre leurs reponsabilités et surtout aux joueurs de réagir!

11:29 | Lien permanent