Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 février 2007

DST et RG n'ont "rien à signaler" sur Kachkar

Les services spécialisés, DST et Renseignements généraux (RG), n'ont "rien à signaler" à propos de l'homme d'affaires canadien Jack Kachkar, qui s'apprête à acquérir l'Olympique de Marseille.

Dans le cas de reprise d'entreprise ou de société, "il est normal de s'intéresser aux personnes concernées et à l'origine des fonds utilisés", indique une source proche du dossier. Dans le cas présent, "il semble qu'il n'y ait rien à signaler qui pourrait être opposable" à l'intéressé, a-t-on précisé.
Les recherches effectuées l'ont été dans le cadre d'un "intérêt normal" pour procéder à une "évaluation des risques éventuels, qu'ils soient économiques ou sociaux, voire, dans le cas d'une équipe de football, qui relèveraient de l'ordre public à cause du hooliganisme", ont expliqué les mêmes sources. C'est dans ce "cadre" qu'il n'y aurait "rien à signaler", a-t-on ajouté.
On pourrait "même dire" que, compte-tenu de ce que représente l'OM pour les supporteurs, pour la région Paca et pour le football français, que les recherches effectuées par les services spécialisées pourraient entrer dans l'action "en faveur de la protection du patrimoine", a estimé une de ces sources.
L'homme d'affaires canadien a affirmé mercredi ne pas avoir "connaissance d'une quelconque enquête" concernant l'origine de ses fonds, contrairement à ce qu'avait rapporté Le Figaro. "Je n'ai pas eu à l'heure actuelle connaissance d'une quelconque enquête me concernant. J'ai pris la peine de rencontrer personnellement les principales institutions du football français. Je leur ai proposé de leur fournir les informations qu'elles jugeraient utiles sur l'opération de reprise de l'Olympique de Marseille. Elles n'ont pas donné suite à ce jour", a déclaré Jack Kachkar dans un communiqué.

17:19 | Lien permanent