Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 février 2007

Mathieu Valbuena : «Je rentre, je me donne à fond»

Auteur d'une entrée remarquée face à Nantes, Mathieu Valbuena est soulagé d'avoir regoûté à l'équipe première. "Je continue à bosser car je sais que les efforts payent toujours" dit-il.

Titulaire au sein de la réserve olympienne ces dernières semaines, Mathieu Valbuena n’était plus entré en jeu avec l’équipe fanion depuis le 27 janvier et la défaite au Mans (2-0).
Lancé par Albert Emon face à Nantes pour une vingtaine de minutes, le milieu offensif de 22 ans aura effectué une entrée intéressante et pleine de punch. Ce fut aussi une bonne pommade pour le moral du joueur. «Cette rentrée m’a fait beaucoup de bien dans la tête même si tout va bien moralement. Je ne baisse pas les bras, je continue à bosser car je sais que les efforts payent toujours» expliquait-il au lendemain du match. 
Et il en aura fallu des efforts afin de conjurer un sort plutôt obstiné depuis le début de la saison pour l’ancien joueur de Libourne. La faute en grande partie à une fracture de la cheville au début du mois d’août la veille du premier match de championnat. Un gros coup d'arrêt pour la révélation du championnat de National la saison passée.
Trois mois de soins et de rééducation plus tard, il retrouvera les pelouses à la fin du mois d’octobre avec la CFA2, avant quelques apparitions avec les pros. «Cette blessure m’a fait beaucoup de mal et je m’en rends vraiment compte aujourd’hui. Mais je suis jeune, je progresse. Ca risque d’être une année de transition pour moi mais il me reste deux ou trois mois de compétition, je vais me donner à fond pour essayer de gagner une place car je suis ambitieux.»

"Cette rentrée m’a fait beaucoup de bien"


Virevoltant au Vélodrome dimanche, Mathieu Valbuena en a-t-il pour autant gagné un statut de concurrent de plus dans la galerie offensive olympienne ? «Oui, dans le rôle qu’il a tenu contre Nantes, répond Albert Emon, petit à petit, il va s’habituer à rentrer en cours de match. Il prend du volume, il apprend et il fait partie des clefs que l’on peut avoir en fin de match quand on n’arrive pas à résoudre les problèmes sur les côtés. Il y aura aussi Salim Arrache dans ce registre.»
Du côté du joueur, la ligne de conduite reste la même : travail et confiance. «Il y a beaucoup de joueurs offensifs de talent ici et ça fait progresser de s’entraîner tous les jours aux côtés d'eux. Le travail va payer à un moment donné et j’espère que je serai récompensé. Je ne me prends pas la tête. Je rentre, je me donne à fond et je mouille le maillot» confie-t-il fidèle aussi à son jeu si caractéristique : «Le coach me demande de provoquer, de tenter. C’est mon jeu de semer le désordre et de jouer à l’instinct.»
Appelé à réapparaître jusqu’à la fin de la saison, il attend désormais influer plus sur le jeu et sur les résultats de son équipe. «Quand on est sur le terrain, il faut être décisif et quand je rentre c’est pour marquer ou faire une passe décisive. Faire basculer la rencontre, c’est le critère principal de mon jeu.» A suivre.

13:12 | Lien permanent