Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 19 février 2007

Réactions d'après match

Samir Nasri : "On a encore manqué de réalisme devant le but, ce n'est pas la première fois. Il faudra y remédier si on veut accrocher la Ligue des Champions. Les scores de la journée étaient en notre faveur mais on n'a pas su en profiter. Il faut continuer à travailler et tôt ou tard le travail finira par payer. Il ne faut surtout pas baisser la tête, il faudra garder le moral. A Toulouse, il faudra gagner, surtout qu'ils sont au même niveau que nous."

Fabien Barthez : "Il y a des soirs où l'on en prend 5... Il vaut mieux en prendre 5 d'un coup que petit à petit ! C'est le football, ça va ca vient. On a une équipe jeune qui a un super état d'esprit et qui n'est vraiment pas à sa place. On est resté soudé, on s'en sortira qu'entre nous ! C'est un super challenge."

Cédric Carrasso
: "On connaît Fabien ! On sait qu'il est là dans les grands rendez-vous. Pour lui c'était un grand rendez-vous et il était là. C'est Barthez... On a un peu de malchance, un manque de réussite. Fabien en sort trois ou quatre. C'est un match difficile pour la défense. On aurait préféré gagner ce soir pour se rapprocher des trois premières places. Il faudra faire un bon match à Toulouse pour revenir..."

Albert Emon :s’est montré clément envers ses joueurs tout en pestant contre le nombre incalculable d’occasions manquées : "On en a beaucoup mais on ne marque pas donc on va réfléchir comment on peut en avoir moins mais être plus réaliste." Ce qui va être surtout important pour le coach phocéen, c’est la réaction des joueurs : "Il va maintenant falloir être fort dans nos têtes." En effet, le championnat et c’est ce qui fait dire à Emon qu’il faut se tourner vers le prochain match. "Ce soir, c’est passé et il faut maintenant bien préparer Toulouse."

 Ronald Zubar :a fait une bonne partie ce soir. Comme en Gironde, il note que "si à la mi-temps, il y a 2-0 ou 3-0, il n’y aurait eu rien à dire." Il reconnaît d’ailleurs volontiers que tout le monde "savait l’importance du résultat et on voulait se positionner sur cette troisième place." Mais l’OM n’y est pas parvenu à cause de cette équipe nantaise qui a su faire bloc : "Nantes a très bien défendu en étant tous regroupé derrière." Du coup, d’après Zubar, les Canaris auraient même pu faire "le hod-up parfait." Après cette nouvelle contre-performance et même si "tout le monde était abattu dans le vestiaire", Ronald a tenu à rester positif : "Moi j’aime bien quand il y a de l’enjeu et il va y avoir un sprint final intéressant et croyez-moi, on va tout faire pour aller chercher la troisième place."

 Mickaël Pagis : jouait gros sur cette rencontre et il affirmer que "si on avait marqué le premier but, ça nous aurait certainement facilité les choses." Mais l’OM n’a pas trouvé une seule fois la faille et finalement, Mika pense aussi Marseille aurait pu perdre ce match : "Ils avaient un plan de jeu très clair : rester en place et mener des contres et à un moment donné, ça a été un peu juste car on s’est trop découvert." Dans un autre schéma de jeu en seconde mi-temps, la réussite n’était toujours pas au rendez-vous mais Pagis pense tout de même que "c’est une organisation qui peut fonctionner."

Julien Rodriguez : n’a pas été vraiment étonné par la prestation nantaise : "On s’attendait à ce genre de match puisqu’on les avait vu évoluer contre Lille" explique le défenseur sur OMTV. Mais comme l’ensemble des observateurs, il ne peut s’empêcher de penser que l’OM aurait dû marquer et que malheureusement, Marseille "est tombé sur un excellent gardien." Tourné vers l’avenir, il pense qu’à l’approche du sprint final, il va falloir redoubler d’efforts. "On va travailler encore plus et faire en sorte que la chance tourne de notre côté." Le match contre le TFC s’annonce du coup comme une nouvelle épreuve pour l’OM et Rodriguez veut rester positif. "Il ne faut pas s’abattre sur notre sort mais il faut relever la tête contre Toulouse qui est un concurrent direct."

 Djibril Cissé : n’était pas sur la pelouse ce soir, il a tenu à être auprès de ses coéquipiers à la fin du match. Au micro d’OMtv, il a ainsi avoué que l’OM "se crée en ce moment une pluie d’occasions mais on arrive pas à les concrétiser." La présence de Barthez lors de cette rencontre n’y est évidemment pas étrangère et Djibril pense que "Fabien a été décisif mais que c’est un peu normal puisqu’il voulait briller face à son ancien club." Pour la suite de la saison, Cissé garde espoir : "Moi, j’ai confiance en nous parce que je sais qu’on est des compétiteurs. Ca nous fait chier (sic) de pas prendre les trois points ce soir mais je suis sûr que dès samedi, on aura une réaction." Et quand on lui parle de Ligue des Champions, Djibril pense que la route est encore longue : "On avait une belle occasion ce soir mais il y a encore beaucoup de points en jeu et je pense qu’il y a encore la place."



 

 

10:00 | Lien permanent