Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 18 février 2007

OM-Nantes : « Droit au but » de Fabien Barthez

Fidèle à sa devise séculaire et à ses principes de jeu cette saison, l’OM devra aller « droit au but » dimanche soir au Vélodrome pour renouer avec la victoire contre le FC Nantes de Fabien Barthez (19e). Un succès replacerait l'équipe marseillaise à la 3e place. Coup d’envoi à 21h00.

OM-NANTES
25e journée de L1
18/02 à 21h - Stade Vélodrome
Arbitre : M. Poulat
Diffusé en direct sur Canal+

Un point en trois matches, l’OM 2007 nous avait habitués à d’autres bilans. Défaits deux fois à l’extérieur (au Mans et à Bordeaux), les Phocéens ont grignoté une unité contre Paris qui les maintient à proximité du trio de tête. Un podium sur lequel ils remonteraient avec un succès dimanche. Mais ils peuvent sentir le souffle de la meute sur leur nuque. Les Sochaliens et les Toulousains les ont ainsi provisoirement doublé samedi soir.
Albert Emon n’a donc pas eu besoin de forcer le trait cette semaine sur l’enjeu d’une victoire contre Nantes : «Les joueurs savent que c’est très, très important dimanche».
Salomon Olembe confirme : «Il faut gagner pour que nos ambitions demeurent, pour garder la tête haute, et continuer à faire notre chemin dans le championnat».
Et pour gagner, il faut… marquer. Lapalissade pas inutile. C’est là que le bât blesse actuellement. Les occasions se succèdent à chaque rencontre. Pas les buts. Pas encore, assurent vigoureusement les Phocéens. «Nous avons une force offensive importante. Il ne faudra pas qu’on se bride contre Nantes».
Sans Djibril Cissé (suspendu, tout comme Lorik Cana), la pointe de l’attaque changera de visage avec la titularisation annoncée de Mickaël Pagis, mais pas d’orientation. Un système productif en terme de jeu, et donc d’occasions. L’assurance de succès à venir dès lors que l’efficacité sera de nouveau au rendez-vous, à la conclusion.
Nantes, 17e défense du championnat (avec 31 buts encaissés) et privé de 5 titulaires en puissance (Payet, Saïdou, Cubilier, Savinaud, Signorino, Fae) se prépare donc à souffrir. Mais comme l’ont dit de concert les deux néo et co-entraîneurs Der Zakarian-N’Doram : «Nous ne venons pas perdants à Marseille».
A la Jonelière, au traumatisme de la claque valenciennoise (2-5, à la Beaujoire) a succédé le choc psychologique du changement à la tête de l’équipe. Avec effet attendu au Vélodrome. «A l’aller, ça avait fonctionné pour eux», n’oublie pas Ronald Zubar. «Les Nantais sont dans une position inconfortable et ont besoin de points. Nous aussi. Tout ça, plus le retour de Barthez, ça va créer beaucoup d’émotions. On va vivre un gros match».

00:00 | Lien permanent