Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 février 2007

Pape Diouf répond à VOS Questions

Le président de l’OM a répondu à trois questions posées par des supporters. Au menu cette semaine, Fabien Barthez, Cédric Carrasso et le classement de Ligue 1.

 
Question de Stéphane Goupil
Fabien Barthez va croiser la route de l’OM dimanche au Vélodrome sous le maillot nantais. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
Tout d’abord, nous lui souhaitons la bienvenue puisque Fabien a participé à l’écriture des plus belles pages du club. Il gardait notamment les buts du club lorsque l’OM a gagné la Ligue des champions. Ensuite, il a fait son chemin et lorsque le club a de nouveau fait appel à lui, il est revenu en acceptant une diminution des ses émoluments, ce qui est une marque d’attachement. Au-delà de ses qualités techniques qui ont fait et continue de faire de lui un des meilleurs du monde à son poste, Fabien reste un homme attachant, qui a su s’investir pour le club et dans le club. C’est avec un grand plaisir que nous le retrouvons et il gardera toujours une place à part dans le cœur des supporters marseillais.

Question de Nathalie Scandu
Cédric Carrasso a traversé une mauvaise passe. Etes-vous rassuré par ses récentes prestations ?

La saison dernière lorsque la question m’était posée de savoir comment on gérait la cohabitation entre Fabien Barthez et Cédric Carrasso, j’avais pour habitude de répondre que l’on n’allait pas se plaindre d’avoir au sein de notre effectif, deux des trois ou quatre meilleurs portiers de France. C’est dire l’estime professionnelle que j’ai pour le garçon et également pour les techniciens du club qui l’ont formé et travaillent avec lui au quotidien.
Cette saison, il n’a pas toujours fait preuve de la même autorité par rapport à la saison dernière mais cela ne le déclasse pas des meilleurs gardiens français. Certes, quand on connaît ses possibilités et que l’on se souvient de ses prestations la saison dernière, on a pu être déçus par quelques matches. Mais il est évident aussi que lorsqu’un gardien manque son match, il est tout de suite beaucoup plus exposé à la critique qu’un joueur de champ. Depuis quelques matches, il semble être revenu dans les dispositions qu’on lui connaît. Nous l’avons choisi, sans aucune hésitation, pour succéder à Fabien Barthez. Nous savons que nous pourrons compter sur un Cédric Carrasso en pleine possession de ses moyens pour le sprint final de cette saison.

Question de Luc Pastorel
Derrière Lens, 10 équipes se tiennent en 6 points. L’OM est bien placé dans ce peloton. Est-ce un avantage pour l’OM qu’il y ait autant d’équipes dans ce peloton ?
Oui et non dans la mesure où quand il y a autant d’équipes dans un mouchoir de poche, l’avantage est que la compétition reste ouverte jusqu’à la fin de la saison. Cependant, lorsqu’il y a peu de concurrents, il est plus facile de les identifier et de se concentrer sur eux pour les dépasser.
Mais, au final, le plus important, c’est le parcours que nous réalisons. Pour atteindre la Ligue des Champions, nous devons d’abord compter sur nous-mêmes, sans trop nous soucier des résultats de nos concurrents. Chaque journée est importante et peut ramener de précieux points. Nous avons manqué le coche à Bordeaux malgré une prestation de qualité. Il reste encore 14 journées et nous devons prendre le maximum de points possible. Nous allons recevoir de nombreux rivaux directs comme Lens, Lille ou Sochaux avec pour mission de s’imposer à domicile, tout en engrangeant le plus de points possible à l’extérieur face à des rivaux dangereux. La partie, même si elle est loin d’être jouée, reste tout à fait jouable.

19:15 | Lien permanent