Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 13 février 2007

Des supporters attaquent la LFP

Les Yankees, un groupe de supporters de l'OM, ont déposé mardi auprès du tribunal administratif un recours pour «excès de pouvoir» contre la décision de la Ligue de faire jouer le match contre Auxerre, le 24 janvier (2-0), à huis clos. 

Cette décision avait été prise suite aux incidents survenus à Nice où un pompier avait été blessé par un gros pétard lancé par un supporter marseillais.
L'avocat des Yankees conteste sur la forme et le fond la légalité de la décision de la Commission de discipline de la LFP en date du 9 novembre 2006, ainsi que le refus exprimé le 23 janvier dernier de retirer cette décision. Il estime notamment qu'«aucune loi, aucun texte (...) ne donne le droit à la Commission de discipline de la LFP de prononcer des sanctions disciplinaires qui ne relèvent selon le décret du 7 janvier 2004 que de la seule compétence exclusive de la Fédération française de football».

Et même dans le cas contraire, le défenseur des Yankees souligne que ce décret prévoit que «les fédérations ne peuvent que sanctionner les personnes licenciées». «Or la sanction d'un match à huis clos ne pénalise pas uniquement le club de football licencié de la fédération mais également les adhérents des clubs de supporters, qui ne sont pas tous des personnes licenciées», affirme Me Grimaldi, qui demande à la LFP de retirer sa décision de match à huis clos et réclame 5 000 euros de dommages et intérêts pour le préjudice subi par les Yankees.

22:55 | Lien permanent