Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 10 février 2007

Habib Beye : "Récupérer les points perdus à domicile"

Malgré une bonne prestation contre Paris, les coéquipiers d’Habib Beye ont, au plan comptable, perdu des points qu’ils comptent bien récupérer à Bordeaux, dimanche.

 
Contre Bordeaux, l’OM doit gagner pour combler les points perdus face à Paris à domicile…

C’est un peu ça… On a perdu au Mans et même si le succès à Lyon nous a mis dans une bonne spirale, au championnat, nous n’avons pris qu’un point sur six possibles. Ce déplacement à Bordeaux doit nous permettre de récupérer les points perdus à domicile. Il est important d’être dans les temps pour notre tableau de marche. Prendre quatre points sur neuf serait pas mal. En cas de contre-performance à Bordeaux, cela ne nous ferait qu’un point sur neuf et là, le bilan ne serait pas bon. Si on veut être présent dans le sprint final, il faut absolument prendre des points à l’extérieur.

L’OM n’a plus gagné à Bordeaux depuis 30 ans. Comment comptez-vous faire pour inverser cette tendance ?


C’est toujours compliqué à Bordeaux, surtout quand on est marseillais. Il y a une grande rivalité entre les deux clubs. Il faut que cette série s’arrête dimanche. Cette statistique existait contre Lyon à domicile et on a réussi à la stopper. A nous de mettre le même état d’esprit que contre Paris. On a juste manqué de fraîcheur pour faire la différence. On sait que l’on est capable de faire de bonnes choses. Il faudra mettre beaucoup d’ingrédients pour les perturber car c’est une bonne formation, concurrente aux places qualificatives en Ligue des Champions, même si elle reste sur des résultats mitigés ces derniers temps.

Vous venez de l’aborder, Bordeaux est un concurrent pour l’Europe. Il y a donc un double enjeu dans cette confrontation ?


Bordeaux est à quatre points, 37 pour nous et 33 pour eux. Ce serait donc intéressant de les distancer maintenant. Je pense que c’est une équipe qui sera proche des places européennes d’ici un ou deux mois. Le sprint final sera très important et si ce match peut nous permettre de les mettre à sept points, ce serait une bonne chose. En cas de contre-performance, Bordeaux reviendrait à un point. Il ne faut donc pas lâcher de points, on en a perdu deux contre Paris même si on peut dire que c’était une bonne performance car Paris a bien joué. Ce sont des points perdus à domicile et il faut les récupérer à l’extérieur. Il est important de poursuivre dans l’état d’esprit actuel.

A quel genre de match vous attendez-vous à Bordeaux ?


A l’extérieur, c’est rare de voir une équipe fermer le jeu contre nous. Nos adversaires mettent souvent beaucoup de potentiel offensif, on l’a vu au Mans où quatre joueurs offensifs étaient alignés. Je pense que Bordeaux va nous mettre une certaine pression. A nous d’avoir un bloc défensif solide et de faire la différence avec notre potentiel offensif. A l’extérieur, on a du mal à attendre et contrer. On est souvent meilleur en faisant le jeu et quand on a des intentions offensives parce que notre équipe est basée sur cela. On n’a pas une équipe qui a la qualité pour défendre 90 minutes et placer un contre. On produit du jeu et on met un impact offensif car ce sont les qualités des joueurs qui composent l’équipe aujourd’hui. Ce sera un match ouvert car Bordeaux veut faire la différence, ils sont à quatre points et veulent revenir sur nous.

Bordeaux connaît des hauts et des bas. Est-ce déstabilisant de ne pas savoir à quoi s’attendre de la part des Bordelais ?


Non, car on connaît leurs qualités. Ils ont perdu à Nice mais il faut dire que c’est difficile de jouer les Niçois car ils sont reléguables et jouent pour se sauver. C’est toujours difficile d’affronter un reléguable. Ils ont quand même battu Lyon à Gerland, il faut les prendre au sérieux et ne pas s’attarder sur leurs dernières prestations.

A propos de Lyon, leur avance s’est réduite. Le championnat est-il relancé selon vous ?


Ils ont quand même 11 point d’avance sur Lens et 14 sur nous. Ils ont encore une belle marge de manœuvre. Ils rencontrent une période difficile comme tout le monde en a connu mais je pense qu’ils seront au rendez-vous car ils ont d’importantes échéances en coupe d’Europe. C’est difficile pour eux actuellement mais si dans deux mois, ils n’ont plus que trois points d’avance, on pourra dire que le championnat est relancé. Pour l’instant, onze points d’avance, c’est beaucoup.

09:00 | Lien permanent