Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 février 2007

Mickaël Pagis : «On frapperait encore un grand coup»

Nul n’a oublié son but somptueux du match aller. Dimanche, Mickaël Pagis et les Olympiens retrouvent Bordeaux, pour un autre grand classique du championnat.

Il y avait un sentiment mitigé chez les Olympiens après le nul contre Paris…
Oui, déjà on menait au score… Et puis je pense qu’on ne fait pas une très grosse première mi-temps. Mais sur l’ensemble du match on a fait ce qu’il fallait. On prend ce but sur coup de pied arrêté, c’est un peu frustrant. L’essentiel est que nous n’avons pas perdu et que nous restons au contact des équipes de tête.

L’absence des internationaux peut-elle être préjudiciable pour préparer Bordeaux ?
On s’est très peu quitté depuis le mois de janvier, donc ce n’est pas le fait de ne pas nous voir deux ou trois jours qui va avoir des incidences. On va bien travailler dans cette fin de semaine, et on aura le temps de préparer ensemble Bordeaux tranquillement.

L’OM reste-t-il sur sa dynamique positive ?
Oui. On a fait beaucoup de progrès ces derniers temps dans la concentration. On a un bon état d’esprit. On travaille en équipe.

"C’est vrai que Bordeaux ça me réussit"

Bordeaux est à la fois une équipe en manque de points aujourd’hui, mais aussi un concurrent potentiel. La rencontre de dimanche est-elle majeure dans la course à la qualification pour la Ligue des Champions ?
Elle est surtout dans la continuité du mois de janvier. De plus, les Bordeaux-OM sont aussi un « classique » du championnat. Et puis du fait de notre classement et du leur, cela reste un match important. C’est vrai que si nous pouvions aller gagner là-bas, on frapperait un grand coup encore.

Quel est votre point de vue sur Bordeaux et sur le match qui vous attend dimanche ?
C’est une équipe en place depuis un petit moment. Il n’y a pas eu trop de mouvements dans le groupe. Il y a eu des apports. Quand nous nous déplaçons il y a toujours une grande motivation des équipes adverses et ce sera encore le cas dimanche. Ce sera un duel de haut tableau face à une équipe qui a une grande qualité défensive. A nous de trouver la solution.

Vous avez inscrit un but magnifique à l’aller, et ce n’était pas votre première réalisation contre Bordeaux…
Oui, mais c’est un concours de circonstances. On ne cherche pas à marquer contre tel gardien, ou contre telle équipe. On cherche à marquer. Après il arrive effectivement qu’on ait plus de réussite. C’est vrai que Bordeaux ça me réussit. Pourvu que ça dure…

07:48 | Lien permanent