Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 février 2007

Franck Ribéry : «A chaque sélection, je croise les doigts»

En stage à Enghien pour préparer France-Argentine, Franck Ribéry s'est confié à fff.fr sur son retour en Bleu et sur cette rencontre face à la sélection argentine mercredi.

RETROUVAILLES AVEC LES BLEUS
«Je suis déjà content d’être sélectionné. Je le répète souvent mais c’est à moi d’être performant dans mon club à chaque entraînement et à chaque match, même si ce n’est pas toujours facile. Ainsi, à chaque sélection qu’il peut y avoir, je croise les doigts pour faire partie de cette liste. Je reste toujours aussi passionné qu’à ma première sélection quand M. Domenech avait donné la liste pour la coupe du Monde.
Jeudi dernier, c’est ma femme qui m’a appelé pour m’apprendre ma sélection et ca a été un soulagement pour moi. Je dois toujours garder la même motivation.»

LE RETOUR DE BLESSURE

«Je suis un être humain, je ne suis pas une machine. Je ne peux pas marquer trois buts à chaque match ou dribbler onze joueurs. J’essaie juste d’être tout le temps au top et de faire mon maximum. Quand on vient en équipe de France, on oublie la fatigue. De toutes façons, il y a tout ici pour oublier la fatigue avec les soins et les kinés.
Et puis, jouer les Argentins, comme ça, au stade de France et devant beaucoup de monde, on ne joue pas tous les jours des matches comme celui-là.»  

L'ARGENTINE
«L’Argentine, ça évoque beaucoup de choses. C’est une très grande équipe avec de très grands joueurs. A l’époque,  il y avait Maradona qui a montré quand même pas mal de choses, il était l’un des meilleurs joueurs au Monde. Il allait vite, il marquait beaucoup de buts et éliminait les défenseurs facilement… Ca fait plaisir d’avoir vu des joueurs comme lui.»

3 Olympiens chez les Bleus, une première depuis mars 2005

Certes, l’OM a longtemps été le principal fournisseur de joueurs en équipe de France surtout au début des années 90 mais ce n’était plus vraiment le cas ces dernières années. Hormis le renouveau à la fin des années 90 (avec Laurent Blanc, Robert Pirès, Stéphane Porato, Florian Maurice ou Christophe Dugarry), c’était le 30 mars 2005 pour un Israël-France qualificatif pour le Mondial 2006 que le club phocéen envoyait trois de ses joueurs chez les Bleus pour la dernière fois avant France-Argentine avec F. Ribéry, D. Cissé et J. Rodriguez.
Fabien Barthez, Benoît Pedretti, titulaires, et Steve Marlet, non entré en jeu, étaient alors appelés contre Istraël. La France avait réalisé un match nul (1-1).  


22:00 | Lien permanent