Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 02 février 2007

Djibril Cissé : "Mon premier OM-PSG..."

Dimanche, Djibril Cissé disputera son premier OM-PSG. "Je suis plus impatient encore que contre Lyon (...) Je comprends l’importance de ce match, je n’ai pas envie de le rater et de décevoir les gens", déclare-t-il.

Y a-t-il une excitation particulière avant de jouer un OM-PSG ?
Il y aura une grosse ambiance, très électrique et ce sera à nous de remporter le match. On a hâte d’y être mais il ne faut pas être trop excité avant. Personnellement, je suis plus impatient encore que contre Lyon mais j’essaie de me calmer. C’est toujours spécial un OM-PSG, en plus c’est mon premier. On m’en parle beaucoup, comme s’il n’y avait qu’un match dans la saison. Je comprends l’importance de ce match, je n’ai pas envie de le rater et de décevoir les gens.

Quelle sera la clef du match justement pour l’emporter ?
Cela va se jouer sur l’envie. Il ne faudra pas faire n’importe quoi à cause de l’importance du match. On se devra d’avoir une certaine maîtrise tout en jouant notre jeu. Il ne faudra pas être stressé par le contexte du match.

Le fait de jouer deux gros matches dans la semaine peut-il être un problème ?
Non au contraire, on n’a pas besoin de se motiver, ça vient tout seul. Personnellement, je préfère avoir des gros matches comme ça.

La rivalité existe entre les deux clubs mais est-ce aussi un choc sportif ?
On n’a pas envie perdre face à Paris car c’est le rival de l’OM depuis longtemps. Mais sur le terrain, il y aura aussi deux bonnes équipes avec de bons joueurs. Avant la rivalité, c’est un choc du championnat de France de Ligue 1.

Vous rappelez-vous de vos matches contre Paris avec l’AJ Auxerre ?
Contre Paris, j’ai joué la finale de la coupe de France, j’ai marqué à Auxerre… En général, c’est une équipe qui me réussit plutôt bien.

 

On se sent poussé par tout un peuple

Que pensez-vous de Pedro Miguel Pauleta ?
Pour moi, c’est un modèle. Comme tous les buteurs, il traverse une période difficile mais il rebondira. Il peut être décisif.

Quelle est votre opinion sur le collectif parisien ?
J’ai vu quelques matches et je trouve qu’ils se battent bien, ils essaient de produire du jeu. Mais cela ne se voit pas au classement. Cependant, il faut rester vigilant et ne pas se laisser absorber par l’atmosphère. Leur position actuelle ne reflète pas le potentiel de l’équipe.

Est-ce le bon moment pour les affronter ?
En ce moment, nous pouvons prendre toutes les équipes parce que nous sommes très biens. On a battu le champion mercredi. C’est le bon moment parce qu’on est bon en ce moment.

Un OM-PSG peut-il ressembler à un Liverpool-Everton ?
Mercredi contre Lyon, c’était sensiblement du même niveau mais je m’attends à beaucoup plus chaud, dimanche.

L’ambiance du stade peut-elle vous pousser dans vos derniers retranchements ?
Oui, c’est spécial. Quand on a le ballon, on se sent poussé par tout un peuple. Cela me transcende.

Quels souvenirs gardez-vous des OM-PSG au stade Vélodrome ou devant votre télé ?
Le problème n’était pas de faire les quelques kilomètres entre Arles et Marseille, mais il était difficile d’avoir des places. Ce sera mon premier OM-PSG au stade Vélodrome. Mais je me souviens que les matches étaient très engagés. Ce sont de bons souvenirs.

14:00 | Lien permanent