Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 février 2007

OM 2-1 Lyon : les déclarations d'après match

Toifilou Maoulida : "On a vu un grand OM ce soir. En première période, on les a dominés, ils n’ont pas eu d’occasion, hormis leur but. En seconde période, ils n’ont été dangereux que sur coup de pied arrêté. J’espère que l’on va continuer comme cela et dès dimanche contre Paris.
La coupe de France, c’est notre coupe d’Europe à nous. L’an passé, on est allé en finale et quand on goûte au Stade de France, on a envie d’y retourner. J’ai hâte d’être en finale de coupe de France, j’espère que l’on aura un bon tirage pour atteindre cet objectif."

Albert Emon : "On a démontré, ce soir, qu’avec beaucoup d’efforts et un état d’esprit fort, on peut batrre une très grande équipe. On a joué le foot que l’on aime, le football « Droit au But ». On est arrivé à concrétiser un petit peu nos actions devant le but adverse. Il faut récompenser les joueurs ce qu’ils ont fait est merveilleux.
Il fallait beaucoup de concentration sur les petits détails et beaucoup d’efforts pour gagner les duels. On va savourer ce succès car il fait du bien devant 60000 spectateurs. Cela a été un grand match, c’est ce que veulent les supporters."

Jack Kachkar : "Après le match, j’ai vu les joueurs dans les vestiaires. Je les ai pris dans mes bras. C’est ma conception de ce que devrait être l’OM.
J’ai apprécié chaque minute de cette journée. Je remercie encore Robert Louis-Dreyfus de m’avoir donné cette opportunité. C’était un incroyable sentiment. Sur le but, je voulais étreindre tous les gens autour de moi. A la mi-temps, Pape Diouf m’avait dit que l’on reviendrait et que l’on allait gagner. Je lui ai dit que l’on n’avait pas d’autres choix. Les supporters sont exceptionnels, leur accueil a été incroyable. C’est un rêve qui devient réalité. En marchant autour du terrain, je voulais juste leur dire «merci»."

Mamadou Niang : "Ce n’est pas facile de rentrer dans un tel match car il y avait beaucoup de rythme. Mentalement et physiquement, j’étais au maximum, j’ai eu aussi beaucoup de réussite. On a été solide et costaud dans les duels.
On va voir contre qui on tombe en quart de finale, on va bien se préparer. On va jouer match après match. On va bien se préparer pour la venue de Paris et les autres matches de championnat en attendant le quart de finale.
Sur le but, on réalise une bonne phase de jeu, Habib (Beye) fait un bon centre, ensuite j’essaie de m’appliquer devant le but pour la mettre au fond."

Habib Beye : "On s’est battu jusqu’à la fin. A la pause, on s’est dit que ce que l’on avait fait était bien et qu’il fallait continuer. On se disait que ça devait passer. C’est arrivé tard mais c’est bien pour le suspense. On a un mental de fer, on est prêt à relever des défis.
On ne peut pas être motivé que contre Lyon, il faut se servir de ce genre de matches. Il faudra afficher la même motivation dans des rencontres moins prestigieuses.
On a tous envie de vivre des moments comme cela avec les supporters. Cela m’a rappelé l’épopée de coupe d’Europe. Contre Liverpool ou Newcastle, l’ambiance était similaire. Ce soir, ils sont fiers de leur équipe et nous sommes fiers de nos supporters."
 
Djibril Cissé :a précisé très clairement que cette victoire prouvait bien que "l’OM faisait partie des grands clubs du championnat."
Mais comme beaucoup de joueurs ou dirigeants olympiens, Djibril se tourne déjà vers l’avenir. "Maintenant, on a ce match contre Paris spécial pour les fans. Ce sera mon premier mais j’ai déjà hâte d’y être puisque vu qu’on m’a dit que les Marseille-Paris étaient encore plus chaud que ce soir, je me languis…"
Enfin, le nouveau buteur de l’OM a aussi indiqué qu’il allait essayer de se reprendre par rapport à ses dernières prestations. "Il va falloir remettre les idées en place et revenir plus conquérant… Je parle personnellement pour moi parce que ça fait quelques matchs que je marque pas et que je suis malheureux mais je sais que ça viendra."
 
 Franck Ribéry :était vraiment très fier d’avoir fait tomber l’ogre lyonnais. C’est ce qu’il a avoué au micro d’OMTV. "On est très content. On y a toujours cru pendant le match, on les a pressés haut et on voulait vraiment égaliser et c’est ce qu’on a fait. Ensuite on a enchaîné… on savait que Lyon était en difficulté et on a poussé avec les supporters derrière nous et finalement, la qualification est méritée."
Cette ambiance de folie a d’ailleurs rappelé à Franck "les matchs de coupe Intertoto de l’an passé contre La Corogne ou la Lazio."
Avec les grosses écuries qui sont tombées, l’OM a largement la place d’aller encore très loin dans cette coupe de France cette année encore… mais Ribéry reste tout de même prudent : "On va attendre le tirage avec impatience mais c’est vrai que comme on a connu de bons moments l’année dernière en coupe de France et on va essayer de faire la même chose cette saison mais on oublie pas qu’on a un match contre Paris ce dimanche en championnat."
 
José Anigo est revenu au micro d’OMTV sur la belle victoire olympienne. "Le métier que l’on fait est difficile mais on le fait pour vivre des moments indescriptibles comme ce soir. Quand tu vois ce public chavirer… c’est mieux de gagner comme ça que 5-0 !" Mais Anigo n’oublie pas que ce match a été très difficile et qu’il "a tenu à pas grand chose."
Preuve aussi que l’Olympique de Marseille devient un grand club, le directeur sportif souhaite tourner rapidement cette parenthèse coupe de France pour se concentrer à nouveau sur le championnat : "Il faut maintenant oublier Lyon et passer directement à la rencontre face au PSG qui s’annonce comme un gros match encore."
Mais il faut quand même savourer cette victoire… "C’est tout à notre honneur de pouvoir battre Lyon et ça veut dire aussi qu’on est des prétendants à quelque chose mais il faut rester sérieux."

Pape Diouf :a avoué qu’il "s’était un peu laissé aller" sur le deuxième but marseillais en "tombant dans les bras de Jack Kachkar." Une victoire que le président de l’OM savoure d’autant plus qu’elle "est normale et logique" et qu’elle permet à l’OM d’éviter la prolongation avant la rencontre face au PSG.
En repensant au match aller en championnat, Diouf pense que cette fois-ci, c’est l’OM qui "a joué un ton au-dessus et non pas Lyon qui a joué un ton en dessous […] Nous avons su animer la partie à des moments cruciaux en dépit de ce marquage très serré et trouver les ouvertures qu’il fallait au moment opportun."
Enfin, Diouf ne pouvait pas terminer son discours en envoyant une pique de plus à son homologue lyonnais. "C’est vrai qu’il faut aussi rendre hommage à Jean-Michel Aulas. Il avait fait de l’OM son favori et pour une fois, je suis d’accord avec lui. Le favori a donc respecté la hiérarchie !"
 

01:04 | Lien permanent