Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 30 janvier 2007

Le bon moment pour affronter Lyon ?

Depuis le 17 décembre, l’Olympique Lyonnais n’a plus gagné le moindre match de L1. Les Olympiens restent toutefois méfiants car ils connaissent la capacité de réaction du quintuple champion de France.

Même si Lyon conserve sa première place au classement, les Lyonnais ont vu leur avance se réduire légèrement depuis la fin du mois de décembre. En effet, depuis leur large succès (0-4) sur la pelouse lensoise, les hommes de Gérard Houiller n’ont plus connu la victoire en  Ligue 1. Tenus en échec à Gerland par Monaco juste avant la trêve, les Gones se sont inclinés à Toulouse, puis à domicile face à Bordeaux. Le week-end dernier, Nice est venu à Lyon prendre le point du match nul sur une pelouse pourtant réputée difficile pour les défenses adverses.

Cette série de quatre matches sans victoire pour les Lyonnais est cependant ponctuée par des victoires  en coupes nationales. Face au Mans, Lyon s’est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue par le plus petit des écarts. En Coupe de France, Lyon  s’est successivement qualifié sur la pelouse de Bayonne puis de Laon, deux clubs évoluant dans des divisions inférieures.

Alors, la formation du Président Aulas traverse-t-elle une mauvaise passe ou le mal est-il plus profond ? Est-ce le bon moment pour affronter l’OL ?
«Ils ne vont pas changer de fil conducteur pour autant. Lyon veut être fort, posséder le ballon et tout gagner. On sait aussi que Juninho peut se réveiller en ayant encore cette faculté de mettre le ballon où il veut, quand il veut», relève Albert Emon.
«On dit que Lyon est moins bien en ce moment mais elle reste une grande équipe, souligne Habib Beye. «Lyon peut retourner la situation en un match. De plus, il est arrivé par le passé que des équipes en manque de confiance réagissent contre nous. Comme Nantes qui a gagné son premier match de l’année contre nous ou Nice», constate Franck Ribéry. J’espère qu’ils ne vont pas remonter la pente mercredi. Evitons ça !»

11:57 | Lien permanent