Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 03 janvier 2007

RLD veut du concret

Alors que le vieux port bruisse déjà de rumeurs à propos de Franck Ribéry et d'un probable départ en fin de saison vers l'étranger (Real Madrid, Arsenal, Manchester United, Bayern Munich ?), celle concernant la vente de l'OM a refait surface ces derniers jours. Robert Louis-Dreyfus, qui ne fait plus mystère de sa volonté de se désengager, aurait adressé un ultimatum à Jack Kachkar. Le businessman canadien intéressé par le club a deux semaines pour boucler son financement sous peine de voir les portes de l'OM se fermer définitivement.

Robert Louis-Dreyfus cherche une porte de sortie. Robert Louis-Dreyfus cherche une porte de sortie.
S'il a semblé souvent louvoyer dans sa gestion sportive et administrative de l'Olympique de Marseille, quand il s'agit de business, Robert Louis-Dreyfus redevient ferme. Et redoutable. Finalement décidé à se séparer de sa danseuse après dix années infructueuses, RLD n'a plus l'intention de faire de sentiments. L'ancien patron d'Adidas a ainsi décidé de mettre les pieds dans le plat. Jack Kachkar, qui rôde autour de l'OM depuis plusieurs semaines, est désormais sommé de montrer ce qu'il a dans le ventre.

L'homme d'affaire canadien qui s'est enrichi dans l'industrie pharmaceutique semble en effet vouloir acquérir le club phocéen en son nom propre mais il n'aurait pas encore bouclé son financement. Une condition sine qua non du point de vue de Robert Louis-Dreyfus pour engager toute discussion avec un homme avec qui il avait été mis en relation il y a quelques mois par Mehdi El Glaoui, membre du conseil de surveillance de l'OM, lui aussi dans l'industrie pharmaceutique. Kachkar dispose donc désormais de deux semaines pour présenter un dossier chiffré avec des garanties solides. Passée cette date butoir, si ces conditions ne sont pas remplies, l'actionnaire principal de l'OM considèrera le dossier clos et attendra que d'autres offres de rachat lui parviennent.

Eriksson en attente

De son côté, Sven-Goran Eriksson suit cette faire de près. Le Suédois, pressenti dans le package de Kakchar pour la partie sportive, est toujours dans les starting-blocks à en croire la presse de son pays. Le quotidien Espressen affirmait ainsi mardi que l'ancien sélectionneur de l'Angleterre avait déjà trouvé un accord de principe avec l'OM. Une information mollement démentie par un proche qui laisse à penser que des discussions auraient déjà été entamées, en tout cas sur cet aspect-là du dossier...

En attendant que Jack Kachkar réunisse les fonds, l'affaire est donc officiellement mise en stand-by. Mais cet ultimatum de Robert Louis-Dreyfus aura au moins eu le mérite de confirmer ce qui ne l'avait pas encore été: oui, l'Olympique de Marseille est bien en vente...

13:39 | Lien permanent