Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 21 décembre 2006

José Anigo fait le point

A deux jours de la trêve hivernale, José Anigo, Directeur sportif de l'OM, s’est présenté devant la presse pour faire le point sur plusieurs dossiers : les rumeurs de vente du club, les résultats, le mercato…

Dans la presse, on lit beaucoup de choses à propos de la vente du club à d’éventuels repreneurs étrangers. Qu’en est-il ?
J’en ai justement parlé avec Pape Diouf hier soir. Tout ce qu’on lit dans les journaux actuellement sont des dossiers qui ont 4 ou 5 mois d’existence. On est surpris de les voir aujourd’hui car il y a quelques mois que l’actionnaire les a reçus. Je ne sais pas s’ils sont sérieux mais j’en doute. On est tous des professionnels et on continue de travailler de la manière la plus sérieuse possible.
Si l’actionnaire décidait de vendre, ce qui est son droit le plus strict, je pense que Pape Diouf serait au courant. Il a des rapports quotidiens avec Robert Louis-Dreyfus et s’il y avait quelque chose, il le saurait et il nous en aurait parlé.

Quel est votre sentiment sur ses articles de presse ?
Quand on lit les journaux, on a l’impression que la vente est imminente, qu’elle va avoir lieu demain ou après-demain. Je pense avoir suffisamment d’expérience de ce club pour savoir que tout ce qui se dit ou s’écrit n’est pas forcément la vérité. Je ne pense pas que tout cela soit sérieux, ce n’est que mon avis mais j’en ai parlé avec Pape Diouf. Il n’y a rien de palpable et de concret.

Robert Louis-Dreyfus a-t-il envisagé un départ ?
Je ne l’ai jamais lu, ni entendu de sa bouche que ce soit par voix de presse ou autre. Pour moi ce ne sont que des ragots. Le jour où je l’entendrai, je le croirai. Pour l’instant, ce n’est pas quelque chose que je peux croire. Il va peut-être avoir l’occasion dans les jours prochains de démentir. Mais il ne va peut-être rien dire parce que cette histoire lui passe au-dessus. J’ai tellement vu et entendu de choses que je préfère en rire. Nous ne sommes pas inquiets. Tant que Pape Diouf ne me dira pas que quelqu’un va reprendre le club, je resterai dans l’état d’esprit actuel.

La position de Robert Louis-Dreyfus pourrait rassurer les supporters…
Il n’y a que les résultats qui peuvent rassurer les supporters. Ils veulent que l’équipe se mette à jouer, à gagner et à avoir des résultats. Au quotidien, notre travail est de faire en sorte que l’équipe soit dans les meilleures conditions afin que les résultats redeviennent intéressants pour les joueurs, le club et les supporters. C’est notre seul objectif et cela n’a rien à voir avec qui va ou ne va pas reprendre le club…

Dans les journaux, on parle aussi du remplacement d’Albert Emon…
Dans tous les grands clubs français médiatisés, il me paraît normal lorsque les résultats sont en dents de scie que, de l’extérieur, on puisse d’interroger. De l’intérieur, on ne s’est pas posé la question, ni Pape Diouf, ni moi-même. Le travail avec Albert Emon se poursuit quotidiennement de manière normale. Je ne vois pas pourquoi Albert Emon serait plus menacé qu’après la période qui a suivi le match contre Lyon. Je vous rassure Sven Goran Eriksson ne sera pas ici. Il ne sera pas là après la trêve. A moins qu'Albert Emon, pour des raisons personnelles, en décide autrement, son remplacement ne nous a jamais traversé l’esprit.

Etes-vous inquiet par rapport aux résultats ?
Je ne suis pas inquiet mais les résultats ne sont pas conformes avec notre début de saison. L’entame de championnat a été parfaite, on a connu un trou et on relève la tête de manière cyclique. La trêve arrive au bon moment. On a la possibilité d’effectuer des mouvements afin de faire une bonne deuxième moitié de championnat.

Vous avez évoqué des mouvements durant le mercato…
L’idéal serait de récupérer un joueur par ligne, on verra si on en a les moyens. Certains joueurs qui évoluent peu ou pas du tout risquent de nous quitter pour aller dans d’autres clubs. Un ou deux joueurs ont déjà émis le souhait d’avoir un temps de jeu plus important ailleurs. La cellule de recrutement a vu beaucoup de matchs et de joueurs mais ce n’est pas parce que l’on est présent dans un stade pour un match que l’on a l’intention d'acheter. Parfois, après une rencontre, on en discute ensemble et on se dit que finalement le joueur que nous sommes venus voir, ne nous intéresse pas. On a vu beaucoup de matches et beaucoup de joueurs mais notre souhait est de prendre deux ou trois joueurs. Cependant, les deux recrues seront Djibril Cissé à son meilleur état de forme et le retour de Franck Ribéry.

Quels sont les profils de joueurs recherchés ?
On recherche un milieu relayeur, un défenseur central et un attaquant de couloir. Parfois, on part sur un profil mais au bout du compte, en fonction des finances et des opportunités, un attaquant axial peut faire l’affaire.

Faut-il qu’il y ait des départs pour enregistrer des arrivées ?
On n’a pas l’obligation d’effectuer des sorties pour enregistrer des arrivées, on a déjà un minimum de moyens. Mais s’il y a des sorties, c’est encore mieux… Je pense que ce mercato va beaucoup bouger car les prêts et les achats vont partir dans un peu tous les sens.

18:05 | Lien permanent