Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 16 décembre 2006

P. Diouf : "Nous avons reçu une leçon"

Après la défaite de son équipe sur la pelouse du stade Marcel-Picot contre Nancy, le Président de l’OM a exprimé sa déception au micro de Jean-Charles De Bono dans le direct d’après-match d’OMtv.

Quel est votre sentiment après ce match ?
Nous avons perdu en silence, le gardien adverse aura passé une soirée tranquille, certainement la plus tranquille de la saison. Nous avons été d’une grande indigence, il faut dire les choses comme elles sont. En regardant ce match, je me suis aperçu que le football, avant d’être une affaire de technique, est d’abord une affaire de mental et de volonté. Sur ce point, nous avons reçu une sacrée leçon de la part d’une équipe de Nancy qui a pourtant joué mercredi en coupe d’Europe. Nous sommes très déçus.

La titularisation de Djibril Cissé a pourtant apporté des solutions…
On savait bien que Djibril Cissé ne serait pas le messie. Il a des qualités mais il revient d’une très grave blessure, il n’a pas joué pendant cinq mois, on ne peut pas attendre de lui des miracles. Mais il n’était pas seul, il y avait une équipe autour de lui. Avec l’ambition et les joueurs que nous avons, nous ne pouvons pas accepter ce genre de prestations.

L’équipe n’a pas montré le même visage que contre Monaco…
C’est une ambivalence dans le comportement. Contre Monaco, on a montré un visage plutôt séduisant, aujourd’hui, c’est un autre visage, ce n’est pas normal. Quand on a les ambitions et les objectifs qui sont les nôtres, on doit avoir cet esprit de révolte et cette capacité de réagir lorsque l’adversité se fait jour. Dès que nous avons pris le but, certes sur un coup de pied arrêté, nous avons courbé l’échine et ce n’est pas normal. Il faut tenter de savoir ce qui ne va pas et corriger le tir car à ce rythme là, nous laisserons nos objectifs derrière nous. Ce serait bien dommage. Entre notre entame de saison et notre prestation d’aujourd’hui, c’est le jour et la nuit.

Les objectifs passeront obligatoirement par des points acquis à l’extérieur ?
Forcément. On ne peut pas jouer un match sur deux ou sur trois. Quand on porte le maillot de l’OM et que l’on sait que l’on sera attendu de pied ferme sur tous les terrains de France, on doit être prêt. Je n’ai pas l’impression aujourd’hui que nous ayons été prêts.

21:51 | Lien permanent | Tags : om