Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 10 décembre 2006

OM 2-1 Monaco : L'OM se relance

L'OM s'est imposé face à l'AS Monaco ce samedi grâce à Pagis (37e) et à Niang (75e) sur une passe de Djibril Cissé ! Grâce à ce succès, les Olympiens recollent au classement.

OM 2-1 MONACO

1-0 : Pagis (38e)
1-1 : Di Vaio (58e)
2-1 : Niang (77e)

Bien rentrer dans son match possède toutes les vertus. Et l’OM l’a parfaitement réalisé ce samedi contre l’AS Monaco. Tout d’abord, l’entame généreuse des Marseillais a permis d’étouffer son vis-à-vis et de le faire douter, lui qui se remettait à peine d’un début de saison douloureux. Ensuite, ce bon départ a permis de jeter un mouchoir sur les doutes qui habitaient l’OM ces derniers temps tout d’abord grâce à son meilleur buteur Mickaël Pagis d’une tête croisée dont il a le secret en fin de première période (38e). Enfin et surtout, les Olympiens ont su user de cette confiance retrouvée après l’égalisation heureuse des monégasques et cela grâce à un duo prometteur. Celui composé de Djibril Cissé, passeur de la tête et efficace d’entrée, et de Mamadou Niang, deuxième buteur du soir (77e). Un réalisme des attaquants qui arrivait au bon moment car la seconde période fut bien plus éprouvante que prévue.

Et ce bon début de match marseillais, il était illustré très vite par la bonne tête deCana de peu à côté (9e). Plus loin, une frappe contrée de Taiwo atterrissait dans les pieds de Pagis qui marquait… mais le juge de touche refusait injustement le but (21e). Avec cette injustice encore dans les têtes, les deux mêmes acteurs allaient permettre à l’OM d’ouvrir la marque. Le centre au cordeau du Nigérian trouvait la tête de l’ex-strasbourgeois qui croisait au mieux (1-0, 37e). Durant cette première période, Monaco avait jusque là fait le dos rond ne se montrant dangereux que par Plasil (26e) et par Touré mais Lorik Cana venait récupérer le ballon dans les pieds de l’Ivoirien d’un tacle superbe en pleine surface (45e).
Secoués par leur début difficile, les Monégasques revenaient en deuxième période avec d’autres arguments et les entrées en jeu de Koller et Di Vaio. Un remaniement efficace puisque Monaco retrouvait de l’allant avec une situation aérienne difficile pour Carrasso devant Koller dès la 55e minute. Après le tchéque, c’était au tour de l’Italien Di Vaio de s’illustrer en profitant d’une mésentente de la défense de l’OM pour marquer seul sur le côté droit (58e, 1-1). Mais après s’être rassuré par son bon début de match, l’OM allait trouver un nouveau motif d’espoir dans l’entrée en jeu tant attendue de Djibril Cissé à l’heure de jeu. Un peu plus d’un quart d’heure plus tard, la nouvelle pointe olympienne, portée par son public, faisait preuve d’un beau rendement. C’était lui qui offrait de la tête le but de la victoire à Mamadou Niang qui ne se faisait pas prier pour tromper Roma du plat du pied (77e, 2-1).

Quelques alertes dans la surface marseillaise pimentaient encore la fin de partie mais le bloc tenait bon. L’OM s’est donc reforgé un moral en gagnant et en marquant des buts, il a retrouvé un Djibril Cissé déjà décisif et il remonte à la 5e place (avant le match de St-Etienne à Lille dimanche), autant de motif de satisfaction pour préparer au mieux le déplacement à Nancy samedi prochain.


00:09 | Lien permanent | Tags : om